Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

l’archétype-modèle du racisme

Les hadiths recommandent :  « L’islam domine et n’est pas dominé « « Ne soyez pas les premiers à saluer les juifs ou les chrétiens. Si vous croisez l’un d’eux, acculez-le à la partie la plus étroite du chemin. »

Une Fatwa prononcée en Arabie Saoudite en 1993 en déduit : «  L’autorité d’un non-musulman sur  un musulman n’est pas permise selon la parole d’Allah, sourate 4-V 141 . Dieu tout puissant a conféré aux musulmans le plus haut rang et l’autorité, sourate 63-8 » «  Que ce soit dans le secteur privé ou public, un infidèle ne peut, dans la mesure du possible, être supérieur à un musulman, parce qu’une telle situation impliquerait l’humiliation du musulman »

Coran :

4-169 [171]. 0 vous qui avez reçu les Ecritures, ne dépassez pas les lim­ites dans votre religion, ne dites de Dieu que ce qui est vrai. Le Messie, Jésus fils de Marie, est l’Apôtre de Dieu et son verbe qu’il jeta dans Marie : il est un esprit venant de Dieu. Croyez donc en Dieu et en ses apôtres, et ne dites point : II y a Trinité. Cessez de le faire. Ceci vous sera plus avantageux. [Cessez d’en parler dans votre propre intérêt !] Car Dieu est unique. Loin de sa gloire qu’il ait eu un fils. [Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils !]

Le coran/ Allah,  nie que Jesus soit fils de dieu et recommande aux chrétiens de ne pas « trop dire trois », c’est-à-dire de la pas parler de la théorie chrétienne de la trinité – Père, Fils, Saint Esprit, qui est au cœur de la foi chrétienne avec la croix.  Le coran ajoute sur un ton de mafieux menaçant «  cela vaudra mieux pour vous » … Voilà pourquoi des « jeunes » musulmans s’en prennent aux chrétiens « tàla »,  c’est-à-dire à ceux qui vont à la messe, qui vont communier, participer à l’eucharistie, autre élément important de la foi chrétienne. Ces musulmans appliquent le coran, ils « empêchent le mal », c’est-à-dire l’adhésion à une autre foi que l’islam.

ce qui nous attend : blog elleisevna

11 janvier 2013 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

l’islamisme, c’est l’islam

extrait de : Abbé Alain René Arbez

« Face aux tragédies multiples qui défraient chaque jour la chronique, un certain nombre d’intellectuels occidentaux s’évertuent à affirmer qu’islam et islamisme sont deux options différentes pour les musulmans, et que par conséquent, les Occidentaux ne doivent pas exagérer le danger de l’expansion de l’islam radical. L’islamisme nous effraie ? Alors considérons l’islam, qui en est la version originelle « extrêmement modérée ». En d’autres termes, il faudrait travailler à promouvoir l’islam pour fragiliser l’islamisme… Devant ce débat piégé qui revient sans cesse dans les discussions, il vaut la peine de se mettre  à l’écoute d’un expert égyptien renommé, le prêtre copte catholique Henri Boulad. Pour analyser en connaissance de cause les enjeux de cette pseudo alternative aux effets redoutables. Lorsqu’il y a quelques années, un juriste, Saïd el Achmaoui, publie un ouvrage intitulé « L’islamisme contre l’islam », le père Boulad, résidant au Caire, réagit en affirmant : mais l’islamisme, c’est l’islam !

Simplement, parce que l’on n’a pas d’un côté l’islam, qui serait d’orientation religieuse, et de l’autre l’islamisme, qui en serait la déviation politique. Conscient de la variété des islams et arabisant fin connaisseur du coran et des hadiths, le père Boulad proteste en constatant la naïveté des Occidentaux qui au nom du dialogue et de la tolérance refusent de voir la réalité. Dès l’origine, l’islam se veut à la fois religion, état et société : din wa dawla. En islam, religion et politique sont indissolublement liées. Le père Boulad insiste : l’islamisme, c’est l’islam dans toute sa logique, l’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin dans l’œuf, comme le fruit dans la fleur, comme l’arbre dans la graine. L’islam ne peut que déboucher sur un état théocratique avec la sharia comme inspiration juridique, seule loi légitime parce que consignée dans le coran et la sunna, révélation divine qui a réponse à tout.

Le père Boulad qui réside en Egypte, voit la montée des Frères musulmans comme une traduction locale, dans le berceau de leur confrérie, de l’appel à une reconquête du monde par l’islam. Projet que partagent d’ailleurs tous les islamistes, quel que soit leur particularisme. Il s’agit bien ici du véritable islam, dit le père Boulad, celui qui a été défini et formaté au Xème siècle, en refusant la position des mutazilites. Inspirés par la philosophie grecque incluant la raison, ces derniers croyaient en un coran créé et non pas incréé, ils désacralisaient par là-même les sourates
belliqueuses qui, selon le principe d’abrogation, remplacent les versets plus paisibles. Or la fermeture des portes de l’ijtihad a verrouillé définitivement le statut de la révélation coranique : tout ce qui y est énoncé vient d’Allah, y compris les appels à la guerre permanente contre les impies (kouffar), l’hostilité envers les juifs et les chrétiens.

Et le père Boulad mentionne le rôle de la taqqya dans les médias : La tradition musulmane la plus pure encourage la ruse, le mensonge si c’est pour la cause de l’islam. Ce n’est pas une possibilité occasionnelle, mais un devoir, surtout en cas de prise de pouvoir ou de pénétration en terre infidèle. Il voit actuellement cette stratégie se déployer, avec pour but de faire progresser l’islamisation du monde. Lorsque l’on demande au père Boulad pourquoi l’Occident est si perméable à ces stratégies, il répond que tout d’abord les Occidentaux sont culpabilisés par ce qu’on leur a inculqué idéologiquement de leur passé. Ils imaginent se racheter en faisant preuve de ce qu’ils croient être de la tolérance, et ils sont otages de l’accusation artificielle d’islamophobie. Face aux événements en cours et à la progression de l’islam sous ses formes diverses, l’Occident est totalement myope et naïf. Et le père Boulad avertit : n’écoutez pas ce que racontent les dialogueurs de plateaux de TV à Londres, à Washington, ou à Paris. Ecoutez plutôt ce que clament partout les imams dans les mosquées chaque vendredi, ce que diffusent à longueur de temps les chaînes et  radios islamiques : le projet des musulmans est de conquérir le monde par tous les moyens.

Le prêtre égyptien est clair : les proclamations de démocratie par certains politiciens islamiques ne sont qu’un leurre opportuniste, car cette forme de gouvernance est incompatible avec l’islam. Pour eux, il n’y a qu’une seule vraie gestion de la société,  c’est celle que contrôle l’islam, comme aux origines : inna-din ‘ind Allah al islam. Comme il l’écrivait à Alexandrie il y a quinze ans, le père Boulad souligne la détermination de l’islam à dominer le monde entier : rien ne l’arrêtera dans sa démarche, car il est comme le bédouin qui suit sa caravane, il a le temps, ça prendra le temps que ça prendra, mais il est persuadé qu’il arrivera à destination… »

16 juillet 2012 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

La guerre des grenouilles

« Pour qu’il y ait une guerre civile, il faut que deux parties de la population soient prêtes à en découdre. Si des fanatiques religieux tentent depuis le début des années 80 de recruter des adeptes dans nos banlieues pour faire la révolution islamique, le résultat est peu probant. Après l’échec des attentats terroristes des années 80-90, les islamistes ont choisi la voie de la colonisation démographique pour accéder au pouvoir sans violence mais dans les urnes en prenant le temps pour faire tomber le fruit quand il sera mur. Donc les religieux ne cherchent plus l’affrontement mais la cohabitation nécessaire à une bonne compromission de nos oligarques, le temps de devenir majoritaires et de s’en débarrasser, exactement comme au premiers temps de la conquête arabo-sarrasine de Syrie Palestine, de Perse et d’Egypte, des indes (rajasthan), maghreb, ….
Et ce que vous déplorez c’est d’assister à l’abandon progressif par nos politiques des valeurs de notre société occidentale ?

Les hordes sauvages des banlieues comme au moyen âge défendent « leurs territoires », ces « territoires perdus de la république ». Il se décompose en plusieurs zones : celle où ces hordes sauvages vivent, celle où elles organisent leurs trafics qu’elles cherchent à agrandir, et enfin, les nouveaux territoires à conquérir. Actuellement la guerre des bandes fait rage pour le contrôle des territoires rentables pour l’expansion des trafics notamment dans les beaux quartiers des grandes villes comme Neuilly ou le 16ème à Paris. L’islam n’est présent dans l’univers de ces jeunes que comme un vague référent culturel machiste dans lequel la femme est « soumise ou pute ». Car la plupart des jeunes sauvages ne pratique pas et n’ont comme seule valeur que l’argent, sésame pour consommer « librement ». Ils sont en réalité comme nos jeunes de culture pagano-chrétienne qui ne sont plus ni croyant, ni pratiquant, mais lobotomisés par les modes et flash publicitaire. Demandez donc à l’un ou l’autre ce que représente les jours féries de la Pentecôte et de l’Ascension… Je doute qu’ils soient capables de vous répondre.

Votre vision de notre société se résume à une majorité silencieuse d’individus qui n’ont ni l’âge de faire la révolution, ni même l’envie de peur de perdre leur travail et le peu de bien qu’il possède. La précarité de l’emploi tient à la gorge la population active et le chômage ruine tout espoir de révolte dans l’autre. Un individu ne se révolte que quand il n’a plus rien à perdre : c’est l’énergie du désespoir !

Alors soyons objectif : l’oligarchie au pouvoir tant économique que politique, entretient cette situation depuis la fin des années 70 pour précisément pouvoir asservir le reste de la population. Et l’arme fatale est précisément l’immigration massive encouragée et volontairement incontrôlée, basée sur une supercherie démographique dérivée des conceptions malthusiennes mal comprises : le taux d’accroissement et de renouvellement des générations fait la force et la dynamique de l’économie de demain…
Les démographes en tête desquels le redoutable Alfred SAUVY ont convaincus les politiques dans les années 70 de ces inepties et nous n’en finissons pas de payer. Alors que la réalité est plus simple : l’automatisation, la robotisation, les télécommunications et l’informatique ont révolutionné les techniques de conception, de production, de gestion, de vente et de communication dans les années 80-90 avant que les délocalisations et la globalisation des échanges n’achèvent de détruire notre appareil productif. Le secteur secondaire qui représentait plus de 21% de la population active en 1981, représente aujourd’hui moins de 7% de cette même population et bon nombre d’industriels à l’image de PSA continuent d’annoncer des fermetures de sites après avoir délocalisé au début des années 2000 dans les ex-PECO ou en Asie…). L’emploi de masse dans les secteurs primaire et secondaire ayant disparu, le « déficit de naissances » des années 80-90 n’avaient nullement besoin d’être comblé ni compensé par l’arrivée massive d’une main d’œuvre sous qualifiée et encore moins par une immigration sociale sous couvert de regroupement familiale. Les emplois de demain et d’hier ayant disparu, je ne comprends pas pourquoi les portes sont grandes ouvertes aux immigrés, si ce n’est pour maintenir une pression à la baisse sur les salaires avec un corollaire absurde qui est alors le maintien d’un trop haut niveau de charges sociales puisque l’immigration de colonisation que nous vivons est essentiellement faite de profiteurs sociaux !

Les générations d’enfants analphabètes immigrés ont réussi à abaisser le niveau scolaire des jeunes Français et détruit le système éducatif national faisant fuir les vocations. Les grands pères immigrés dans les années 60-70 parlaient à peine le Français ; leurs pères savaient à peine lire et écrire et ne trouvaient déjà plus d’emploi depuis la fin des années 70 et ne vivent plus que des subsides de l’état providence socialiste ; alors les fils en échec scolaire se sont réfugiés dans les petits trafics avant de sombrer dans la délinquance ou le fanatisme religieux dans les années 90-2000. Que va faire la 4ème génération qui profite de la discrimination positive depuis 2004 ? Car le vrai scandale est précisément là : le comble du racisme et de l’intolérance, celui de la préférence apparente des minorités visibles incompétentes au détriment d’une jeunesse française capables et compétente, sacrifiée sur l’autel de la repentance coloniale et de la peterisation de l’oligarchie qui nous gouverne. Au passage vous aurez remarqué la surreprésentation d’avocats et de personnels de l’éducation nationale parmi ces politiques… Et qui peut prétendre qu’en apprenant par cœur les codes de droit, on saura résoudre les problèmes notamment économiques…

Alors qui va faire se dresser contre les hordes sauvages de nos banlieues que les migrants d’Afrique subsaharienne et du Maghreb viennent grossir par centaines de mille chaque année ? Les retraités en déambulateur et chaise roulante ? Il n’y aura pas de guerre civile et la population se laisse cuire doucement mais surement pour finir à la sauce barbare comme cette grenouille plongée dans l’eau tiède que l’on amène lentement à ébullition (l’eau pas la population !) »

extrait du blog sémanticien

La France a perdu en 1940 par recherche d’un faux pacifisme, elle perdra aujourd’hui (jusqu’en 2030?) pour la même raison : aveuglement des décideurs et manque de courage aux décisions demandant « sang et larmes ».

10 juillet 2011 Posted by | Politis | | Laisser un commentaire

Droits de l’homme : de l’importance de dire le droit

L’article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, que nous devons au courageux libanais Charles Malik, stipule que « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction (…)»

Le monde islamique a formulé  deux réponses majeures au document de l’ONU :

Vous ne trouverez de garantie analogue à la liberté de changer de religion dans aucune des deux chartes islamiques; en effet, comme nous l’avons vu, la loi traditionnelle islamique requiert la peine de mort contre ceux qui quittent l’Islam. Qui plus est, la Déclaration du Caire précise : « Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia ; Tout homme a le droit d’ordonner le bien et de proscrire le mal, conformément aux préceptes de la Charia (…) »

une comparaison, stricto sensu, de la déclaration des droits de l’homme, et de la « déclaration des droits islamiques » ou un magnifique exemple d’inversion des valeurs, voire de novlangue

http://www.in-nocence.org/public_forum/read.php?6,61823

« La chose la plus importante à comprendre pour les non-musulmans au sujet de l’islam est que l’islam n’est pas simplement une religion. L’islam est un système socio-politique, socio-religieux, socio-économique, socio-éducatif, socio-judiciaire, législatif, militaire, encapsulé, dissimulé dans une terminologie religieuse. L’islam n’est donc pas comme n’importe quelle autre religion qui aurait des points communs, et différerait avec la foi chrétienne par exemple, qui pratiquerait des missions d’évangélisation, en disant « venez et convertissez-vous, ceci est une religion pacifique ». Non. L’islam a toujours été et s’est toujours répandu par la force. C’est donc un système politique. Quand l’islam est sorti d’Arabie, il ne s’est pas répandu grâce à des missionnaires discutant pacifiquement avec leurs voisins : « voici ce que notre prophète Mahomet a annoncé, etc. » Non. C’étaient des hordes d’assassins qui avançaient petit à petit en subjuguant les mondes alentours par la force. L’islam est un système. Et partout où il y aura une communauté musulmane, il y aura la charia. Et là où il y a la charia, il y aura islamisation du territoire et, à terme, du pays. »
Sam Solomon (ancien juriste musulman)

« Parmi les religions, l’islam doit être comparé au bolchevisme plutôt qu’au christianisme ou au bouddhisme. Le christianisme et le bouddhisme sont avant tout des religions personnelles, avec des doctrines mystiques et un amour de la contemplation. L’islam et le bolchevisme ont une finalité pratique, sociale, matérielle dont le seul but est d’étendre leur domination sur le monde. »
Bertrand Russell (scientifique et philosophe pacifiste, Prix Nobel 1950)

« Aucune colonisation n’est allée aussi profond que celle de l’islam et des Arabes […] Les populations colonisées se voient dépouillées de toute vie intellectuelle; il y a une « hystérie musulmane », une « tyrannie » de l’islam. »
V.S. Naipaul (prix Nobel indien de littérature), Notre civilisation universelle, Le Débat, Paris, n° 68, p. 86

Inutile de détourner les yeux, inutile de compter sur le « dialogue inter-religieux » ou sur le dialogue entre civilisations, inutile d’espérer une sécularisation de cette « religion » : comme idéologie totalitaire elle est déjà sécularisée et politique de part en part. On ne peut que la refuser, la repousser ou se soumettre toujours plus à ses diktats. La logique infernale du « Beau Modèle » le commande.

Il arriva qu’un jour, au cours de ses années de prédication, on amena devant Jésus une femme convaincue d’adultère, et donc encourant la lapidation. Réaction de l’intéressé : « Que celui de vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. » (Jean, 8). On sait la suite. Mahomet, quant à lui, selon ce que nous rapporte Imran Husayni, fut mis devant le même cas, la femme étant de surcroît enceinte. Réaction de l’intéressé : il attend que la grossesse arrive à son terme, puis ordonne la lapidation, pour le dire rapidement, le détail de cette histoire, quelle qu’en soit la variante, étant plus odieux encore que ce résumé.

l’islam est d’abord une législation et un régime politique dont le législateur est censé être Dieu. Toute notre histoire politique montre qu’il est de la plus haute importance de DIRE LE DROIT. Or le droit dit par la loi islamique est à l’opposé de nos droits fondamentaux sur les points les plus cruciaux :

Comparez donc strictement, à l’aune de vos valeurs éthiques, les textes, le droit, les références factuelles en présence…

Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789

« Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que leurs actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. »

Déclaration universelle du 10 décembre 1948 :

« Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité  »

DE LA DEMOCRATIE
Art. 2. –
Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.
Art. 4. –
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Art. 5. –
La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société
Art. 6. –
La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse

Selon l’islam :

« la première assise de l’Islam est :
 » Nach Hadou Ana Laillaha ila-LLah wa ana Mouhammad Rassoula-LLah »
(Nous attestons qu’il n’y a d’autre divinité que Dieu et que Mohamed est le Prophète de Dieu).
Attester qu’il n’y a d’autre divinité que Dieu a pour signification immédiate : réserver à Dieu exalté le caractère divin et ne pas Lui associer quelques unes de Ses créatures dans une seule des caractéristiques de la déité.
La première caractéristique de la déité est la prérogative absolue de la législation d’où découle le droit de légiférer pour les hommes, le droit de formuler des doctrines pour leur vie et le droit de définir les valeurs morales sur lesquelles repose la vie. » Sayyed Qutb (Rahimahullah), tiré de « L’Islam par le martyr »

EGALITE

Art. 1er. –
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit

Préambule de la déclaration universelle de 1948 :

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes,

Art 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Art 7
Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Coran :
4.34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

Coran :
9.5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies .

INTERDIT DE L’ESCLAVAGE

Art 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Coran
4.3. …Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

INTERDIT DE LA TORTURE

Déclaration universelle Art 5
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

OCI Organisation de la Conférence islamique
28 Rabiul Al-Thani 1425 H /16 juin 2004
Communique final de la 31ème session de la conference islamique des ministres des affaires etrangeres
 » La Conférence a fait état de sa profonde préoccupation de l’amalgame fait de manière répétitive et erronée entre l’Islam et la violation des droits de l’homme. Elle a dénoncé l’exploitation de la presse écrite et audiovisuelle pour propager ces idées fallacieuses et a appelé à mettre fin aux campagnes injustifiées lancées par certaines organisations non gouvernementales contre un certain nombre d’Etats membres et qui consistent pour l’essentiel à demander à ces Etats d’abroger les peines et sanctions prévues par la Charia, sous prétexte de défense des droits de l’homme. Elle a réaffirmé le droit des Etats à préserver leur spécificité religieuse, sociale et culturelle, qui constitue un patrimoine de nature à enrichir les concepts universels des droits de l’homme. Elle a appelé à s’abstenir de toute utilisation de l’universalité des droits de l’homme comme prétexte pour s’ingérer dans les affaires intérieures des Etats et porter atteinte à leur souveraineté nationale. Elle a, en outre, dénoncé la décision de l’Union Européenne concernant la condamnation de la peine de la lapidation et des autres peines qualifiées d’inhumaines et qui sont appliquées dans certains Etats membres en vertu des dispositions de la Charia. »

Coran :
4.34. Les hommes ont autorité sur les femmes, (…) Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. (…)

LIBERTE DE CHANGER DE RELIGION

Déclaration universelle Art 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites

Selon l’islam :
Hadith d’Ibn `Abbâs : « Quiconque change sa religion, tuez-le. »
Hadith d’Ibn Mas`ûd : « Le sang d’un Musulman qui atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu et que je suis le Messager de Dieu est illicite sauf dans trois cas : l’homicide volontaire, le fornicateur qui a déjà connu le mariage et l’apostat qui abandonne la Communauté. »
« L’une des sources du droit islamique en vigueur dans la Communauté est le consensus (Ijmâ`). Or, les juristes de la Communauté, toutes Ecoles confondues, qu’ils soient sunnites ou non, ainsi que les juristes indépendants non rattachés à une Ecole précise, sont consensuellement en accord pour dire que l’apostat mérite une sanction. Il y a quasiment unanimité pour dire que cette sanction est la peine de mort, exception faite de ce qui a été rapporté au sujet de `Umar, d’An-Nakh`î et d’Ath-Thawrî. Il demeure cependant que l’incrimination de l’apostasie est consensuellement reconnue. » Yusuf Al Qaradawi

PRIERE ET ENSEIGNEMENT DU MEPRIS

L’Al-Fatiha, la prière la plus commune de l’Islam et la première sourate du Coran.

Coran ( 1/7 )  » La Fatiha » :
 » le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés »

Sa signification ordinaire selon les tafsirs (exégèses):
« Dieu (تعالى) a dit : {Celui que Dieu a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs} (5/60)
‘Adi Bin Hatim a dit : “J’ai demandé à l’Envoyé de Dieu au sujet de ceux qui sont désignés par ce verset : {Non le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère}, il me répondit : “Ce sont les juifs, quant aux égarés ce sont les chrétiens”.

ABUS DU DROIT POUR DETRUIRE LES LIBERTES ET DROITS

Déclaration universelle Art 30
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Selon le coran, (et les hadiths), le musulman doit combattre jusqu’à ce que « toute la religion soit à Allah » :
2/190] Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs!
2/[191] Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés: l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
2/[192] S’ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.
2/ 193] Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

D’où la conclusion logique de la Cour Européenne :

Cour européenne des Droits de l’Homme
31 juillet 2001
Affaire Refah Partisi (parti de la prospérité) et autres c. turquie arrêt strasbourg

La Cour reconnaît que la Charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques. (…) Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la Charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses. (…) Selon la Cour, un parti politique dont l’action semble viser l’instauration de la Charia dans un Etat partie à la Convention peut difficilement passer pour une association conforme à l’idéal démocratique sous-jacent à l’ensemble de la Convention.

http://antifafdoncantiislam.blogspot.com/2007/08/droits-et-devoirs-humains-oui-loi.html

OCI Organisation de la Conférence islamique
28 Rabiul Al-Thani 1425 H /16 juin 2004
Communique final de la 31ème session de la conference islamique des ministres des affaires étrangeres
 » La Conférence a fait état de sa profonde préoccupation de l’amalgame fait de manière répétitive et erronée entre l’Islam et la violation des droits de l’homme. Elle a dénoncé l’exploitation de la presse écrite et audiovisuelle pour propager ces idées fallacieuses et a appelé à mettre fin aux campagnes injustifiées lancées par certaines organisations non gouvernementales contre un certain nombre d’Etats membres et qui consistent pour l’essentiel à demander à ces Etats d’abroger les peines et sanctions prévues par la Charia, sous prétexte de défense des droits de l’homme. Elle a réaffirmé le droit des Etats à préserver leur spécificité religieuse, sociale et culturelle, qui constitue un patrimoine de nature à enrichir les concepts universels des droits de l’homme. Elle a appelé à s’abstenir de toute utilisation de l’universalité des droits de l’homme comme prétexte pour s’ingérer dans les affaires intérieures des Etats et porter atteinte à leur souveraineté nationale. Elle a, en outre, dénoncé la décision de l’Union Européenne concernant la condamnation de la peine de la lapidation et des autres peines qualifiées d’inhumaines et qui sont appliquées dans certains Etats membres en vertu des dispositions de la Charia. »

13 mai 2011 Posted by | Politis, Référence, Valeurs | , | Laisser un commentaire

Guetteur, y-a-t-il encore une nuit?

« Guetteur, où en est la nuit ? Qu’en est-il de la nuit, guetteur ? Et le guetteur répond : « Le matin vient, puis ensuite revient une autre nuit. »

«Des profondeurs du temps, la nuit de l’esprit révèle des lueurs de ténèbres. Du haut de sa tour juchée entre deux mondes, Isaïe lançait son interpellation : Guetteur, où en est la nuit ? Au jour des vents mauvais de l’Histoire, ce guetteur jaugeait un champ prophétique s’étendant du VII ème au XXI ème siècle. Sa vision surplombait les barbaries ancestrales et les tremblements sulfureux qui s’ordonnancent sous nos yeux. Il scrutait les empires qui se télescopaient et qui s’effondrèrent corps et biens. D’autres résistent encore, pour combien de temps ?

Guetteur, où en est la nuit ? A une mise en garde des périls islamistes qui s’amassent devant les lignes Maginot imaginaires des occidentaux. Et par ailleurs à l’encontre d’Israël, les armées du jihad mahométan , pleines de l’esprit funeste du 7ème siècle qui les aliène, devraient se rappeler 1973 et autres déroutes…

Qu’en est-il de la nuit, guetteur ? Des pré-notions accomplies concernant le flamboiement scientifique et technologique des siècles, jusqu’aux Lumières, puis un déclin paradoxal par l’appauvrissement continu de l’éthique judéo-chrétienne. La prévision d’une nouvelle « nuit » (non plus de « cristal ») crépusculaire éclaire les paramètres de la troisième guerre mondiale du genre humain qui se met en place. Elle représentera une problématique de vie ou de mort pour la majorité des musulmans qui auront la main droite enchaînée au boulet médiéval de l’inamovible Coran et la main gauche à celle du cruel codex de la Charia.

Depuis quatorze siècle, leur vie est réglée par l’archaïque Loi islamique : flagellation, lapidation, amputation (opportunément dédouanée pour ses féaux et attributaires du coran). Par ailleurs, il est évident que le monde musulman répugne aux innovations civilisatrices, en politique (démocratie, droits de l’homme, humanitarisme), et autres fadaises sur la valeur de la vie, ainsi qu’à la réadaptation de l’islam aux exigences de la modernité. Cette paralysie cognitive est la tare de la postérité d’Ismaël et d’Esaü , la raison de l’inimitié foncière, congénitalement haineuse pour la postérité d’Isaac et de Jacob.
«Tuez les infidèles (notamment juifs et chrétiens) partout où vous les trouverez et chassez-les d’où ils vous auront chassés… » Sourate 2-Verset 187.
Les infidèles n’ignorent plus que le coran ne fut conçu qu’au huitième et neuvième siècle, à Bagdad (et non à la Mecque ou à Médine) et à seule vocation géopolitique, comme étendard commun pour nomades razzieurs de butin. Sa singularité conceptuelle ne se développa que graduellement pour devenir, en 300 ans, une religion à vocation hégémonique.

C’est à raison que l’Islam est perçu comme une idéologie politicienne qui se caractérise par un véritable programme de Parti Unique, visant a contrôler une société d’hommes soumis, jusqu’au don de leur vie, immergés anonymement au sein de l’Oumma, la communauté des croyants. Sans état d’âme ou de conscience, ils professent à l’égard des infidèles en général et aux judéo-chrétiens qui leurs résistent : «Voici quelle sera la récompense de ceux qui combattent Allah (le Très Miséricordieux) et son apôtre (Mahomet) et qui emploient toute leur force à commettre des désordres sur la terre : vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix; vous leur couperez les mains et les pieds alternés; ils seront chassés de leur pays. L’ignominie les couvrira dans ce monde et un châtiment cruel dans l’autre ». Sourate 5-Verset 37.
Est-ce cela un livre d’amour et de paix? N’est ce pas plutôt l’inversion des valeurs, prophétisée et décrite à foison… le loup se fait passer pour l’agneau, la haine se fait passer pour amour… et que les niais y croient…ils seront emportés…

«Et le guetteur répond : Le matin vient, » Pour une estimation récente de la population musulmane, soit un milliard cinq cent millions de musulmans, avec un milliard en Asie, 450 millions au Moyen orient et en Afrique, une centaine de millions en Europe (45 millions pour ce qui la concerne) et autres pays dans le monde (dont six ou sept aux USA). Souvenons-nous que jusqu’au 7ème siècle de notre ère, tout le Proche Orient était quasiment chrétien… Mais en moins de deux siècles, l’Islam supplanta le christianisme par la fureur de son épée, l’arme subtile de la natalité (rapts et viols d’innombrables chrétiennes), les razzias incessantes et l’esclavagisme systématique.

De même, il convient d’observer que le jihad, son fer de lance, est l’invariant, et constant commandement : conquérir des territoires (nations, terres et peuples) qui ne lui appartiennent pas. Son code moral est tout simplement inexistant : « Les Chrétiens et les Juifs disent Tu ne tueras point ! Mais nous nous disons, que tuer possède la même valeur morale que la prière pour atteindre notre but. » (Ayatollah Khomeiny).

Quelle est la raison de cette névrose politico-religieuse ? Le machiavélisme islamique y répond par l’argument suivant : Si un musulman a des problèmes avec sa conscience au sujet du meurtre d’un «infidèle», il reçoit l’aide (l’absolution) et le soutien religieux (promesse paradisiaque) directement du coran. Et en effet, le faux « saint » livre l’explicite par une proverbiale miséricorde : « Ce n’est pas ton bras qui les a poignardés, mais c’est Allah. Ce n’est pas toi qui as tiré la flèche, mais c’est Allah, afin qu’il puisse montrer sa propre puissance » sourate 8.17.

Force nous est de reconnaître que l’esprit qui anime sourates et hadiths relèvent d’un ordre d’inhumanité. Dès la prise de conscience de l’enfant musulman, il lui conditionne son esprit. Aucune religion au monde, si perverse serait-elle (mise à part quelques sectes sataniques), n’oserait enseigner le pourquoi et le comment tuer celui qui serait d’une autre religion que la leur… en l’assortissant de la parfaite impunité de son acte.

«Puis ensuite la nuit. » Une nuit millénaire, faite de luttes entre lumière et ténèbres, constellée de guerres religieuses, de croisades improbables, d’inquisitions criminelles, de dépravations culturelles, d’ idéologiques mortifères et de nombre d’avatars mortifiants. Le genre humain dut apprendre le difficile exercice de la liberté/responsabilité individuelle sur une base d’éthique judéo-chrétienne. Celle-ci s’affirma comme la plus idoine pour nos modes de penser la vie en société. Par nos prophètes, penseurs et philosophes érudits, nous apprîmes combien la morale et la valeur de la vie humaine étaient précieuses (amour, vérité, gentillesse, honnêteté, bonté, équité, générosité, altruisme, miséricorde…) et quelles sont des biens inestimables. Elles forment un bouquet de valeurs positives et bénéfiques.

Mais alors, qu’en est-il des vertus de l’Islam ? Sont-elles compatibles avec nos démocraties (bien qu’imparfaites), à notre sens d’une justice (perfectible), à notre vouloir d’égalité des hommes et des femmes, etc. ? Quatorze siècles durant, qu’en est-il des avancées de l’Islam, si ce n’est par celle de l’épée ? Les Islamistes continuent de massacrer où qu’ils se trouvent, juifs et chrétiens, en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria et autres pays et contrées. Cette haine du juif (de plus en plus reliée à celle du chrétien) dépasse le simple bon sens… culte de mort, forces d’antivie…

D’où,  et plus que jamais, guerre métaphysique ! La guerre de religion du XXIème siècle sera d’une amplitude inégalée dans l’Histoire. Etrangement, comme si le temps leur était compté, les islamistes sont déterminés à détruire au plus vite la civilisation occidentale, sa culture, ses démocraties, la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, bref, le courant du progrès tel que nous l’avons conçu. La nuit de notre XXIème siècle et de nos fils subira une guerre sans merci. Des armées s’affronteront, des foules immenses du Tiers-monde islamisé, conjuguées aux 5ème colonnes des élites collaborationnistes et des banlieues métropolitaines s’appliqueront à ravager et détruire… Depuis 30 ans, l’Islam à planifié le programme de cette immense croisade contre l’Occident.

«Si vous voulez des nouvelles, interrogez» ; nous exhorte le prophète en nous relayant un questionnement en rapport avec la dimension spirituelle des évènements qu’il discernait par delà les siècles, évènements en parfaite adéquation casuelle avec le plan divin. En effet, pouvons-nous nous dire, qu’elle crédit donner à une prophétie vieille de 2500 ans pour le moins ? Se place-t-elle dans une perspective de l’Esprit divin ? Est-elle une matrice analytique visionnaire ? Par ailleurs, il s’avère que l’esprit prophétique est en contradiction à nos spéculations intellectuelles, fondées sur la seule observation des dates et des faits.

Néanmoins, les prophéties peuvent révéler l’état de notre foi personnelle, celle des populations, leur degré de déjudaïsation et de déchristianisation. Révèlent-elle la cécité d’un Occident devenu hostile au regard de Dieu ? Selon les Ecritures, il semblerait que les temps de la fin (de notre civilisation ?) se caractériseraient par le déclin de la foi, des valeurs d’éthique, d’équité et du courage des anciens.
“Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables” (2 Timothée 4/3).
Parole à laquelle répond Alexandre Soljenitsyne en 1978): « Il s’avère, malheureusement, que le déclin du courage est peut-être le trait le plus saillant de l’Ouest».

extrait de « Guetteur, ou en est la nuit« 

23 mars 2011 Posted by | Politis, Référence | , | Laisser un commentaire

Déclaration de l’archevêque de Smyrne

TEXTE de Mgr BERNARDINI publié dans l’Osservatore Romano en langue française du 26 octobre 1999


« Je vis depuis 42 ans en Turquie, un pays qui est musulman à 99 %, et je suis archevêque de Smyrne, en Asie Mineure, depuis 16 ans.
Le sujet de mon intervention est par conséquent évident : le problème de l’Islam en Europe, actuellement et dans le proche avenir.

Afin d’être bref et clair, je ferai tout d’abord référence à trois cas qui, compte tenu de leur provenance, ont selon moi, réellement eu lieu.

1° Au cours d’une rencontre officielle sur le dialogue islamique et chrétien, un personnage musulman influent s’adressant aux participants chrétiens, affirma avec calme et sûreté : « Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons ; grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons. »

Il faut y croire, car la « domination » a déjà commencé avec les pétrodollars, utilisés non pas pour créer du travail dans les pays pauvres d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient, mais pour construire des mosquées et des centres culturels dans les pays chrétiens de l’émigration islamique, y compris Rome, centre de la chrétienté. Comment ne pas voir, dans tout cela, un programme d’expansion et de reconquête bien précis ?

2° A l’occasion d’une rencontre entre islamiques et chrétiens, organisés comme d’habitude par les chrétiens, un participant chrétien demanda publiquement aux musulmans présents pour quelle raison ils n’organiseraient pas eux aussi, au moins une fois par mois, des rencontres de ce genre. L’immanquable musulman influent présent répondit textuellement : « Pourquoi devrions-nous le faire ? Vous n’avez rien à nous apprendre, et nous n’avons rien à apprendre. »

Un dialogue entre sourds ? C’est un fait que des termes tels que « dialogue », « justice », « réciprocité », ou des concepts tels que « droits de l’homme », « démocratie », ont pour les musulmans une signification complètement différente par rapport à la nôtre.

Mais, je crois que ceci est désormais reconnu et admis de tous.

3° Dans un monastère catholique de Jérusalem, il y avait, et peut-être y est-il encore, un domestique arabe musulman. Une personne gentille et honnête, qui était très appréciée par les religieux, mais le contraire n’était pas vrai. Un jour, avec un air triste, il leur dit : « Nos chefs se sont réunis et ils ont décidé que tous les infidèles doivent être assassinés, mais vous, n’ayez pas peur, car c’est moi qui vous tuerai sans vous faire souffrir. »

Nous savons tous qu’il faut faire une distinction entre la minorité fanatique et violente et la majorité tranquille et honnête, mais celle-ci, comme suite à un ordre au nom d’Allah ou du Coran, marchera toujours unie et sans hésitation.

D’ailleurs, l’histoire nous apprend que les minorités décidées parviennent toujours à s’imposer aux majorités silencieuses et renonciatrices.

Il serait ingénu de sous-estimer ou, pire encore, de sourire de ces trois exemples que j’ai indiqués ; il me semble qu’il faudrait réfléchir sérieusement sur leur dramatique enseignement. »

12 mars 2011 Posted by | Non classé | , | Laisser un commentaire

Journée de la femme

  • le verset 34/38 de la sourate 4 : Mouhammad Hamidullah
    « 34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
  • le hadith dans lequel le prophète, qui a pourtant usé et abusé des femmes, épouses, concubines, esclaves,… (il a eu droit à onzen en dehors des quatre de la loi commune)  :  » Le Prophète a dit : J’ai regardé le paradis et j’ai trouvé que les pauvres gens formaient la majorité des habitants; j’ai regardé en enfer et j’ai vu que la majorité des habitants étaient des femmes. » (récit d’Imran ibn Husain, Bukhari LIV 464)
  • à l’attention de Martine , Angela, et les autres… en cette belle journée de la femme : “ Le Prophète a dit :
    « Une nation qui se donne comme chef une femme ne connaîtra jamais la réussite. ” (récit d’Abu Bakr, Bukhari LXXXVIII 219)
  • L’islam, une foi pour les boudins ?
     » Un homme est venu voir le Prophète et dit :
    – J’ai trouvé une femme belle et de haut rang, mais elle ne donne pas naissance à des enfants. Dois-je me marier avec elle ?
    Il dit : Non.
    Il revint le voir mais il le lui interdit à nouveau. Il vint une troisième fois et le Prophète dit :
    – Épouse des femmes qui sont aimantes et prolifiques, que je puisse submerger les autres peuples grâce à vous. » (récit de Ma’qil ibn Yasar, Dawud XI 2045)
  • Les mariages forcés ? DU PUR MENSONGE !!!
    « J’ai demandé au Prophète :
    – Ô apôtre d’Allah, est-ce qu’on doit demander à la femme son consentement pour son mariage ?
    Il a dit :
    – Oui.
    J’ai dit :
    – Une vierge, si on le lui demande, reste timide et garde le silence.
    Il a dit :
    Son silence marque son consentement. » (récit d’Aisha, Bukhari LXXXV 79)
  • pour la douceur du traitement
    « Aucun d’entre vous ne devra fouetter sa femme comme il fouette un esclave, et ensuite avoir de rapports sexuels avec elle dans le reste de la journée. » (récit d’Abdullah ibn Zamra, Bukhari LXII 132)
  • A un homme qui s’était marié avec une femme un peu plus âgé que lui, le prophète répondit :
    – Pourquoi ne t’es-tu pas marié avec une jeune fille pour que tu puisses jouer avec elle et elle avec toi ?  » (récit de Jabir ibn Abdullah, Bukhari LXII 17)
  • pour célébrer convenablement le jour de la femme :
     » [Le Prophète a dit] :
    – Alors j’ai vu le feu (de l’enfer), je n’ai jamais rien vu de plus laid que ce que j’ai vu aujourd’hui, et j’ai vu que la plupart de ses habitants étaient des femmes.
    Ils dirent :
    – Mais pourquoi, ô Messager d’Allah ?
    Il dit :
    – À cause de leur ingratitude.
    Quelqu’un dit :
    – Sont-elles ingrates envers Allah ?
    Il dit :
    – Elles sont ingrates envers leurs époux et elles sont ingrates en ne montrant pas de bons comportements. Même si vous vous comportez bien avec l’une d’entre elles pendant toute votre vie et qu’à un moment elle vous voit faire quelque chose qui lui déplait, elle dira qu’elle n’a jamais rien vu de bon chez vous. » (récit de Yahya, Muwatta XII 2)
conclusion :  Les femmes ne sont bonnes à rien, sinon à reproduire et à assouvir les désirs des hommes sans l’ouvrir…
Mais il va se trouver, dans cette foule de femmes musulmanes, des dindes et des connes pour aller nous fourbir des explications à la noix, des exégèses qu’elles ne sont même pas habilitées de faire, afin de nous faire croire que l’islam est un dogme où le féminisme déborde.
A toutes les encapuchonnées qui veulent nous imposer votre look , allez donc faire croire cela dans les pays où la charia est loi, charia qu’ils/elles veulent répandre urbi et orbi…
Demandez à ces pauvres femmes, qui risquent le fouet à tout âge parce qu’elles auront discuté avec un homme sans l’aval de leurs mâles, ce qu’elles en pensent de vos demandes ignominieuses !
le printemps arabe :
les libertés …gouvernés par la charia et masqué sous l’apparence des libertés démocratiques

Manifestation féminine islamique, Le Caire 2011

9 mars 2011 Posted by | Non classé | , | Laisser un commentaire

Panorama de tolérance

« Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons ; grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons. »

fqih-tunedoispas

le coran nous dit de tuer tous les chretiens, les juifs, les infidèles…

Algérie : la loi interdit les réunions publiques pour la pratique d’une religion autre que l’islam. Le prosélytisme non islamique est illégal et le gouvernement restreint l’importation de littérature non islamique aux fins de distribution. Le pays a adopté le « Règlement sur la pratique religieuse », qui prévoit une peine de deux à cinq ans d’emprisonnement et de lourdes amendes pour toute personne reconnue coupable d’inciter un musulman à changer de religion.

Arabie saoudite : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Les bibles sont interdites. Les églises sont interdites. Les célébrations de Pâques sont interdites. La peine de mort punit tout non musulman qui entre dans les villes « saintes » de la Mecque et de Médine.

Égypte : l’islam est la religion officielle de l’État et la première source législative. En conséquence, les pratiques religieuses qui sont en conflit avec la loi islamique sont interdites. Les musulmans peuvent faire face à des problèmes légaux s’ils se convertissent à une autre religion. Les non musulmans doivent obtenir un décret présidentiel pour construire un lieu de culte.

Jordanie : la peine de mort est infligée à tout musulman qui vend une terre à un Juif.

Koweït : les groupes religieux doivent être enregistrés et détenir un permis. Les membres des religions non approuvées par le Coran ne peuvent pas construire des lieux de culte. L’enseignement religieux organisé est interdit pour d’autres religions que l’islam.

Les Maldives : dans ces îles paradisiaques visitées par des dizaines de milliers de touristes chaque année, le christianisme n’est tout simplement pas toléré. Bien que les chrétiens locaux – qui seraient 300 sur une population totale de 300 000 – se réunissent pour le culte, ils le font au risque d’emprisonnement, ou pire, s’ils sont découverts par les autorités musulmanes. Les bibles sont interdites, et les touristes peuvent être arrêtés pour avoir tenté d’en introduire dans le pays.

Malaisie : en vertu de la loi malaisienne, tout converti au christianisme doit déposer une demande auprès d’un tribunal de la charia pour renoncer légalement à l’islam. Beaucoup de chrétiens préfèrent demeurer des convertis silencieux plutôt que de se battre devant les tribunaux de la charia, où l’apostasie ou la conversion hors de l’islam est passible d’une peine de flagellation, d’amendes, d’emprisonnement et, dans les cas les plus extrêmes, de la peine de mort. Dans un pays où les musulmans représentent plus de la moitié de la population, le musulman qui se convertit à une autre religion est passible d’une peine d’un an à 5 ans de prison et d’une amende de 3 000 dollars. Un malaisien musulman qui épouse une personne non musulmane et qui convertit cette dernière à l’islam est récompensé avec un appartement, une voiture, un paiement de 2 700 dollars et une allocation mensuelle de 270 dollars.

Pakistan : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort. Le prosélytisme par des non musulmans est interdit. Les chrétiens sont régulièrement emprisonnés pour des accusations de blasphème. L’islam est la religion d’État, et dans une cour de justice le témoignage d’un chrétien vaut moins que celui d’un musulman. L’article 295 (c) du Code pénal impose la peine de mort à toute personne qui insulte le nom de Mahomet, et exige le témoignage de quatre musulmans pour une condamnation. Cela favorise un environnement dans lequel les musulmans peuvent se sentir libres d’utiliser l’intimidation et la violence contre les minorités religieuses pour des gains personnels. De plus, si un musulman qui a violé une chrétienne plaide ensuite que sa victime accepte de l’épouser et de se convertir, il n’est pas reconnu coupable en vertu du droit pénal pakistanais.

Qatar : l’enseignement de l’islam est obligatoire dans les écoles publiques. Le gouvernement réglemente la publication, l’importation et la distribution de la littérature religieuse non islamique. Le gouvernement continue à interdire aux non musulmans de faire du prosélytisme auprès des musulmans.

Soudan : la conversion d’un musulman à une autre religion est passible de la peine de mort.

Syrie : la constitution exige que le président soit un musulman, et précise que la jurisprudence islamique est la principale source de législation. Le partage de sa foi chrétienne est considéré comme « une menace aux relations entre les groupes religieux », passible d’une peine pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à perpétuité. Un chrétien n’est autorisé en aucune circonstance à faire du prosélytisme. Les églises qui veulent tenir un service supplémentaire doivent obtenir un permis du gouvernement. Les sermons sont régulièrement contrôlés, tout comme les collectes de fonds par les églises.

Yémen :le prosélytisme par des non musulmans est interdit, ainsi que les conversions. Le gouvernement ne permet pas la construction de nouveaux lieux de culte non musulmans.

merci de ce panorama à André

1 mars 2011 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

Lettre à l’humanité

« Toute vérité passe par trois stades : En premier lieu on la ridiculise; en deuxième lieu on s’y oppose violemment; enfin on l’accepte comme si elle allait de soi. » Schopenhauer

Extrait/traduction de FaithFreedom

« Cher compagnon humain,

Aujourd’hui, l’humanité fait face à un défi. Des atrocités sans nom sont commises tous les jours. Il y a une force du mal qui s’emploie à nous détruire. Les agents de ce mal ne respectent rien; pas même la vie des enfants. Chaque jour, il y a des bombardements, chaque jour, des innocents sont tués. Nous pensons être impuissants face à ce mal, mais en réalité nous ne le sommes pas!
Sun Zi, un ancien sage chinois disait “Connais ton ennemi et tu seras victorieux” Connaissons-nous notre ennemi? Si ce n’est pas le cas, nous sommes condamnés.

Le terrorisme n’est pas une idéologie, c’est une arme; mais les terroristes tuent pour une idéologie qu’ils appellent l’Islam.

Le monde entier, musulman et non-musulman clame que les terroristes ont détourné une “religion de la paix” et que l’Islam n’appelle pas à la violence.
Qui a raison? Est-ce que les terroristes comprennent mieux l’Islam ou est-ce ceux qui prétendent que l’Islam est une religion de paix? La réponse à cette question est la clé de notre victoire, et ne pas trouver cette clé fera notre perte.
La clé est dans le Coran et dans l’histoire de l’Islam : lisez le, comprenez le, ainsi que ses implications historiques, juridiques, géopolitiques…
Ceux d’entre nous qui connaissent l’Islam savent que la connaissance de l’Islam par les terroristes est correcte. Ils ne font rien que leur prophète n’ait pas fait ou encouragé ses fidèles à faire. Le meurtre, le viol, l’assassinat, la décapitation, le massacre et le sacrilège de la mort “pour réjouir le coeur des croyants” étaient tous pratiqués et enseignés par Mohammed et observés par les musulmans à travers l’histoire.

Si la vérité a toujours été importante, elle l’est d’autant plus maintenant! Il est temps pour nous de trouver la racine du problème et de l’éradiquer. La racine du terrorisme islamiste est l’Islam. La preuve en est le Coran.

Nous sommes un groupe d’ex-musulmans qui avons vu le mal et nous nous sommes levés pour avertir le monde. Quelque soit la douleur que la vérité nous inflige, seule la vérité peut nous sauver. Pourquoi tant de déni? Pourquoi tant d’obstination? Combien de vies innocentes doivent être perdues avant que VOUS n’ouvriez les yeux? Un désastre nucléaire nous attend. Cela arrivera, ce n’est pas une question de “si” mais de “quand”. Inconscient de cela, le monde persiste de plus belle dans sa politique de l’autruche.

Nous demandons aux musulmans de quitter l’Islam. Arrêtez avec les excuses, les justifications et les rationalisations. Arrêtez de diviser l’humanité entre “nous” et “eux” (musulmans vs Kafirs). Nous sommes Un people, Une humanité! Mohammed n’était pas un messager de Dieu. Il est temps d’arrêter cette folie et de faire face à la vérité. Les terroristes puisent leur soutien moral et la validation de leurs actions en vous. Votre simple adhésion à ce culte de la mort est un signe d’assentiment à leurs crimes contre l’humanité.

Nous demandons aussi aux non musulmans d’arrêter le politiquement correct de peur de heurter la sensibilité des musulmans. Au diable leur sensibilité! Nous devons sauver des vies, les vies de millions d’innocents.

Des millions, si ce n’est des milliards, de vies seront perdues si nous ne faisons rien. Le temps passe!
“La seule chose nécessaire pour que le mal triomphe est que les gens bien ne fassent rien”
Faites quelque chose!  C’est votre monde, sauvez le. »

15 février 2011 Posted by | Non classé | , | Laisser un commentaire

Etre Français cela se mérite

Extrait de blog de Natacha Polony et commentaires de robert Marchenoir du 5/07/2010

« La faute à la famille, à la télévision, à l’école, au chômage ou la mondialisation ? Un peu de tout cela, sans doute. »
Rien de tout cela, à l’évidence.

S’il y a une affaire qui démontre que la faute en incombe uniquement à l’immigration de masse, c’est bien celle-là.

Car ce n’est pas « un jeune homme » qui a été sauvagement massacré. C’est celui qui a été perçu comme le chef d’un groupe de Maghrébins. Comme le montrent les prénoms, cités par la presse, de ceux qui se trouvaient dans le cortège de voitures attaquées.

Et ce ne sont pas « des jeunes gens » qui les ont attaqués. C’est un groupe de Noirs et leurs proches appelés en renfort, comme le montrent les prénoms, Abdoulaye et Hadema, des deux inculpés.

Il s’agit donc d’un affrontement ethnique. D’un meurtre raciste. Où, selon toute vraisemblance, aucun Français de souche, blanc, n’est impliqué, contrairement à la vulgate officielle selon laquelle les problèmes de l’immigration seraient dûs au racisme des Français.

Bien entendu, les autorités et la presse n’en ont rien dit. Cette dernière a assez lourdement insisté sur les prénoms maghrébins des victimes, puisque cela conforte la propagande d’Etat selon laquelle les immigrants arabes seraient des victimes. Nous sommes donc autorisés à savoir que, dans cette affaire, c’est une famille maghrébine qui a subi la loi de la violence raciste.

En revanche, c’est uniquement par déduction que l’on peut savoir que les coupables viennent d’Afrique noire. Les deux prénoms lâchés (malgré les autorités ?) par France-Soir. Le fait que les attaquants ont lancé à leurs victimes : « Vous n’allez pas faire vos Français », en réponse à leur demande de constat. Ce qui exclut, naturellement, qu’il s’agisse de Français de souche. Le fait qu’ils aient appelé leur clan à la rescousse — et chacun sait qu’en banlieue, les clans se constituent sur des bases ethniques. Les autres paroles prononcées (« on va vous tuer devant votre mère », « c’est lui qui a appelé les condés »). L’hyperviolence, la sauvagerie, qui sont familiers à tous les Français de souche qui ont été victimes de telles attaques.

Il est évident que les attaquants ne peuvent être blancs. Vu les prénoms révélés, il est tout aussi évident qu’ils sont, tous, noirs.

Rappelez-vous l’ étonnement du journaliste du Monde quand il a découvert, au jugement des tireurs de Villiers-le Bel, une moitié de l’audience 100 % noire (les inculpés et leurs familles), et une moitié presque entièrement blanche (les policiers attaqués).

Voilà quelque chose que les autorités et les médias avaient soigneusement omis de vous dire au moment des émeutes elles-mêmes, n’est-ce pas ? Mais vient un moment où il n’est plus possible de cacher l’évidence.
Ce meurtre constitue donc un tournant, tout comme l’explosion en vol de l’équipe « de France » de football, ou l’attaque d’un étudiant blanc dans un autobus de nuit par une bande ethnique, révélée aux yeux de tous par la vidéo de sécurité.

Les autorités ne peuvent plus cacher qu’elles ont importé, par millions, des populations qui haïssent la France et les Français, qui rejettent radicalement leurs règles de vie (« vous n’allez pas faire vos Français »), qui ne connaissent qu’une loi, celle du plus fort, imposée par une sauvagerie inouïe.

La télévision, le chômage et l’école n’ont rien à voir là-dedans.

De telles agressions, de tels meurtres, commis contre la population de souche, selon des modes opératoires similaires, sont légion. Ils étaient inconnus avant l’immigration de masse.
On a voulu culpabiliser les Français en leur disant que c’était leur faute, qu’ils étaient racistes.

Ce fait-divers (pour reprendre le vocabulaire minimisant des belles âmes de gauche lorsque ce sont des Blancs qui sont victimes) montre à l’évidence que le racisme n’est pas du côté des Français de souche.

Il montre que le mythe immigrationniste, multiculturaliste, métisseur, vivre-ensembliste, est un crime social, qui ne peut aboutir qu’à la violence généralisée et au chaos.

_______________________________________________________________________________________________________

Certains voudront, en conséquence arrêter  l’immigration ; à l’inverse une voie plus sage ne serait-elle pas  de mêler responsabilité et ouverture par des mesures de bon sens :

– La naturalisation uniquement pour les gens ayant démontré leur volonté de s’intégrer à la société : apprentissage du français, respect des lois de la République, connaissance de l’histoire de France,  avoir un travail ou une activité pérenne, serment de citoyenneté valant exclusion automatique en cas de délit , ..;  Le tout assorti d’une mise à l’épreuve et d’une possibilité de renvoi au pays sans possibilité de « revenir ».

– Refus de nationalité aux adeptes de corpus doctrinaux niant les valeurs de la république …

– Le retrait de nationalité française aux parasites de la société, et ce même s’ils sont de souche française depuis 10, 20 ou 30 générations.

– La privation de droits civiques aux gens qui sont visiblement incapables de les exercer; comprendre ceux qui sont déjà trop bêtes pour gérer leur vie et comprendre des règles simples de vie en société, on ne va pas en plus les laisser s’ingérer dans la vie politique de leur pays : Créer une citoyenneté à deux niveaux, en fonction des mérites de chacun (sans exclusive de richesse, couleur de peau, sexe, religion, ….)

– La suppression du droit aux aides (RMI/RSA allocs, chômage, accès logements sociaux, etc) pour les j’en-foutre qui bafouent les lois de la République qui les nourrit gracieusement. Ceux qui ont vraiment du mal et cherchent à s’en sortir les méritent, les autres ….doivent d’abord prouver qu’ils sont des humains et non pas des animaux.

– La création d’une peine de service sous le drapeau sous forme de travaux d’intérêt général : discipline ET utilité publique.

– etc…

Etre Français, cela se mérite, …

« C’était surtout l’Islam dont la présence me tourmentait (…). Déjà l’Islam me déconcertait par une attitude envers l’histoire contradictoire à la nôtre et contradictoire en elle-même : le souci de fonder une tradition s’accompagnait d’un appétit destructeur de toutes les traditions antérieures. (…) » Claude Lévi-Strauss

20 novembre 2010 Posted by | Politis, Valeurs | | Laisser un commentaire

Oblitérez les mécréants

Institut de recherche des médias du moyen-Orient

Ne se contentant pas d’affirmer que les musulmans doivent massacrer autant d’Occidentaux que le nombre de musulmans tués par les Occidentaux, les islamistes précisent fréquemment que la fin de l’Occident, et plus particulièrement des chrétiens et des Juifs, est proche, citant plusieurs sources islamiques à l’appui.

Certains islamistes considèrent que l’Amérique et les Juifs vont à leur fin, tout comme Pharaon, le peuple de Noé et les deux anciennes tribus arabes d’Aad et de Thamoud, qui selon le Coran, ont rejeté le message d’Allah et ont, en conséquence, été annihilées. Dans un article intitulé «Les infidèles seront éradiqués», Seif Al-Din Ansari écrit:

«Allah a fermement décrété l’annihilation des infidèles. Conformément à la loi naturelle [d’origine divine] de l’alternance de la fortune, Allah a dit: ‘Allah effacera les infidèles’ [le Coran 3: 141].

Le Coran mentionne souvent ce décret, au point de donner le sentiment qu’il s’agit là d’une vérité d’importance majeure. Il mentionne divers exemples à l’appui, rappelant plusieurs fois les événements [au cours desquels des infidèles ont été exterminés]. Et à chaque fois, on remarque que malgré les changements de personnes et de circonstances, il existe un élément commun, le décret d’Allah, qui ordonne: ‘Oblitérez les infidèles’ [Le Coran 3: 141]

30 avril 2009 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

Paroles d’amour, de paix et de tolérance…

  • Al-Bannâ, grand-père de Tariq Ramadan : « L’islam est dogme et culte, patrie et nationalité, religion et Etat, spiritualité et action, Coran et sabre. »
  • KHOMEINI, leader de la révolution islamique iranienne : « si on laisse un infidèle poursuivre son rôle néfaste de corrupteur sur terre jusqu’à la fin de sa vie, ses souffrances morales iront en augmentant. Si on le tue, et qu’on empêche ainsi l’infidèle de perpétrer ses méfaits, cette mort sera son bien. ». Il poursuit : « ceux qui suivent les enseignements du Coran savent que l’islam doit appliquer la loi du talion et donc qu’il doit tuer (…). La guerre est une bénédiction pour le monde et les nations. C’est Allah qui incite les hommes à se battre et à tuer. ». Il ajoute : « Grâce à Allah, actuellement nos jeunes gens s’appliquent, dans la limite de leurs moyens, à mettre en œuvre les commandements d’Allah. (…) Ils savent que tuer l’incroyant est l’une des plus grandes missions de l’homme ».
  • Mouammar KADHAFI, Tripoli, séance du commandement populaire islamique mondial, 2010 (source Asharq Al-Awsat Londres).
    « Vous êtes une minorité en Europe. Mais un jour, grâce à Dieu, vous allez devenir les maîtres, les leaders et les héritiers du continent européen. Personne ne peut nous priver de vivre en Europe. Dieu a créé l’Europe, mais pas les Européens. Vous êtes européens et c’est votre terre. Comment acceptez-vous d’y vivre humiliés et opprimés.  « L’islam doit devenir la religion de toute l’Europe« . Avec cette phrase, le colonel Mouammar Kadhafi a fait une arrivée fracassante en Italie, où il effectue une visite officielle depuis ce samedi 28 août 2010.
  • Abdelaziz RANTISSI (dirigeant du Hamas Gaza)
    « Afin de sauver la civilisation occidentale, il faut à tout prix sortir l’occident de l’obscurantisme de la démocratie et l’emmener vers les lumières de l’islam »   – CI 681 20/11/2003
  • Houari BOUMEDIENE (président algérien)
    « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »
    (discours ONU 1974)
  • Recep Tayyip Erdogan, premier ministre de Turquie
    «Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques»

    ,  décembre 1997,  (source Le Point).
  • « On changera définitivement le système laïc. La République vit ses derniers temps« . Abdullah Gül, actuel président de la République Turque   Source : Nevzat Bölugiray, AKP degisiyor mu? [ L’AKP change t’il?], Tekin Yayinevi, Istanbul, 2004,p.78.
  • «Selon nos coutumes, si une femme mène un vie immorale, si elle couche avec un homme , alors on les tue tous les deux » affirmait cette semaine (51/2008) le président Kadyrov (Tchtchénie) aux représentant de la presse qui le questionnaient devant la de Grozny
  • « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment » (, 5:33)
  • « La mort pour Allah est notre but suprême ; le Coran est notre constitution ; le djihad est notre voie »
    Visionner la scène, diffusée sur Al-Jazeera le 28 mars 2006, sur www.memritv.org (clip n°1089). ICI un extrait de ce qui a été dit au cours d’une réunion du Conseil législatif de l’Autorité palestinienne, lors d’un vote de confiance au Hamas.
  • L’ambassade d’Arabie saoudite à Washington, deux ans après le 11 septembre, amis et alliés des Etats-unis,  publiait cette déclaration sur son site : « Le devoir des musulmans est de dresser la bannière du djihad afin que la parole d’Allah domine le monde ».
  • Alija Izetbegovic, ancien président de la Bosnie, installé par l’Otan et soutenu par François Mitterand.
    Présenté par les médias occidentaux comme un « homme de paix » et un musulman modéré », il fut très tôt engagé dans l’islamisme radical allant jusqu’à collaborer avec l’Allemagne hitlérienne.L’ex président de la fédération de Bosnie-Herzégovine énonça les bases d’une grande Bosnie musulmane et ethniquement purifiée sur les principes de la Charia.Petit rappel sur ce que fut celui qui déclara en 1984 : « L’islam ne peut en aucun cas coexister avec d’autres religions dans le même Etat, sauf comme un expédient à court terme. Sur le long terme, par contre, après être devenue plus fort, dans un pays quel qu’il soit, les Musulmans ont le devoir de s’emparer du pouvoir et de créer un Etat authentiquement islamique».
    « Montrons le chemin qui mène à ce but : la réalisation de l’ Islam dans tous les domaines de la vie privée des particuliers, dans la famille et dans la société, par la renaissance de la pensée religieuse islamique et la création d’une communauté islamique unique, du Maroc à l’ Indonésie.
    Un peuple, comme un individu, qui a accepté l’ Islam, est incapable de vivre et de mourir pour n’ importe quel autre idéal. (…) Le Musulman ne peut que mourir au nom d’ Allah et pour la gloire de l’ Islam, ou bien déserter le champ de bataille.Quant aux soi – disant progressistes occidentaux, ils représentent partout dans le monde islamique un véritable malheurparce qu’ ils sont nombreux et influents, particulièrement au sein des gouvernements, dans l’ éducation et dans la vie publique en général.
    La société islamique est une communauté organisée de croyants. En dehors d’ elle, il n’ y a aucune solution, scientifique, révolutionnaire ou socialiste. […]A la question « qu’ est – ce que la société musulmane ? » nous répondons : c’ est la communauté composée des musulmans et nous considérons qu’ avec cela tout est dit ou presque tout. La première et la plus importante de telles conclusions est sans doute celle sur l’ impossibilité du lien entre l’ Islam et d’ autres systèmes non islamiques. Il n’ y a pas de paix ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques. Ayant le droit de gouverner lui – même son monde, l’ Islam exclut clairement le droit et la possibilité de la mise en oeuvre d’ une idéologie étrangère sur son territoire. Il n’ y a donc pas de principe de gouvernement laïc et l ‘Etat doit être l’ expression et le soutien de concepts moraux de la religion
  • « Dieu est son but, l’Apôtre son modèle, le Coran sa constitution, le jihad son chemin et la mort sur le chemin de Dieu la plus éminente de ses espérances »
    Charte du Hamas« 
    Article 7
    :  « Le jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans combattent les Juifs (tuent les Juifs) et tant que le Juif se cache derrière des pierres et des arbres. Les pierres et les arbres diront : « Oh ! Musulmans, Oh ! Abdulla, il y a un Juif derrière moi. Viens et tue-le. » Seul, l’arbre Gharkad (évidemment, un certain type d’arbre) ne fera pas cela parce que c’est l’un des arbres de Juifs. Article 8 : Allah est son point d’ancrage, le Prophète est son modèle, et le Coran, sa constitution : la Jihad est son chemin et la mort pour la cause d’Allah est le plus grand de ses voeux.Article 11 : Le Mouvement de résistance islamique considère que la terre de Palestine est un territoire islamique consacré aux futures générations musulmanes jusqu’au jour du jugement. Le territoire, comme aucune de ses parcelles, ne doit être dilapidé. Ni un seul pays arabe, ni tous les pays arabes, ni aucun roi ou président, ni aucune organisation, ni toutes les organisations, qu’elles soient palestiniennes ou arabes, ont le droit de faire cela. La Palestine est un territoire islamique consacré aux générations musulmanes jusqu’au jour du jugement.Tel est son statut selon la Loi islamique, statut identique à celui de toute terre conquise par les musulmans de vive force. A l’époque des conquêtes, en effet, les musulmans ont constitué ces terres en biens waqf pour toutes les générations de musulmans jusqu’au jour de la résurrection. » En résumé, toute terre conquise par force et violence une fois appartient à jamais aux musulmans
  • « Dans la bataille de libération, la femme musulmane a un rôle qui n’est pas inférieur à celui de l’homme : être l’usine à hommes. » Charte du Hamas
  • Un journal jordanien, Al-Sabil, écrivait en 1999: «Nous devons apprendre de nos modèles, et entreprendre ce qui est important pour nos voeux d’Arabes. Hitler a atteint ce qu’aucun Arabe n’est parvenu à faire jusqu’à aujourd’hui : il a purifié son pays des Juifs. Considérez Hitler et reprenez ainsi l’espoir d’une Jérusalem libérée. »
  • Mahmoud Ahmadinejad, président de l’Iran, a déclaré : « comme l’a dit l’Imam [Ayatollah Khomeini], Israël doit être rayé de la carte.’ Ahmedinejad a également déclaré : « l’annihilation du régime sioniste viendra ».
  • Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah, a déclaré : « S’ils [les Juifs] se réunissent tous en Israël, cela nous évitera la peine d’aller les chercher ailleurs ».
  • Le Sheikh Muhammad Sayyed Tantawi, éminent religieux égyptien de l’université Al-Azhar, a insisté sur le fait que « chaque opération suicide frappant tout Israélien, y compris les enfants, femmes ou adolescents, est en conformité avec la loi religieuse [islamique] et constitue un commandement islamique jusqu’à ce que le peuple de Palestine retrouve sa terre et fasse reculer les cruels agresseurs israéliens. » [rapport MEMRI de 2002].
  • Dans une déclaration de 1992, le Hezbollah promettait : « une guerre ouverte jusqu’à l’élimination d’Israël et jusqu’à la mort du dernier Juif ».Extrait du texte fondateur du Hezbollah : « Nous considérons Israël comme la tête de pont des Etats-Unis (…) [Israël] est notre ennemi absolu et nous devons le combattre (…) Notre combat ne cessera que lorsque l’entité sioniste sera éliminée. Nous ne reconnaissons aucun traité, aucun cessez-le-feu, aucun accord de paix. Nous considérons tout négociateur comme un ennemi. ».Extrait d’un sermon de l’Autorité Palestinienne : « comme l’a dit le prophète Mahomet, ‘la résurrection des morts n’adviendra que quand vous combattrez les Juifs et que vous les tuerez’ ».

31 janvier 2009 Posted by | Référence | , | Laisser un commentaire

L’apartheid de l’islam : statut du dhimmi

voir également : Définition du Dhimmi

Comment l’Islam, ce système politique masqué a instauré dans sa pratique millénaire, et dans le cadre de sa stratégie d’emprise sur le monde, un apartheid légalisé.

Extrait de : Deux types de dhimmis

« Le mot dhimmi a deux significations – un infidèle soumis et humilié vivant dans un pays islamique. Et les apologistes de l’islam, comme les journalistes et les universitaires. Le premier dhimmi doit être pris en pitié et aidé, l’autre doit être éduqué. La civilisation islamique s’oppose à la nôtre sur tout, l’art, la politique, le sexe, l’éducation, les médias, la liberté d’expression, l’éthique, la logique, la famille et les divertissements. L’islam anéantira inévitablement notre civilisation. L’éducation du dhimmi apologiste est la clé pour vaincre l’islam.

Les dhimmis ont commencé avec Mahomet. Il était le maître suprême dans l’art de soumettre les autres à sa volonté. Mahomet a eu l’intuition de la psyché humaine que tous les êtres humains ont une prédisposition génétique à se soumettre à la volonté du groupe et des individus de rang supérieur.
Nous aimons nous voir comme des personnes qui peuvent prendre des décisions et les exécuter librement. L’intuition de Mahomet concernait le côté soumis de l’être humain. Pour survivre en tant que civilisation, nous devons permettre à d’autres de dicter notre conduite dans une certaine mesure. A titre d’exemple, nous nous soumettons tous à l’idée d’arrêter notre voiture au feu rouge. Nous nous soumettons aux règles de la société. Nous ne sommes pas complètement libres, nous sommes un membre de la société. Si nous n’avions pas ce « paquet » de gènes, nous ne pourrions pas survivre en tant qu’espèce. Nous devons être capables de travailler ensemble. Il n’existe aucun moyen de survivre seul.
En bref, tous les humains ont un gène bêta, un gène de soumission qui fait partie de notre ADN. Mais un bêta a besoin d’un alpha. Mahomet était l’ultime mâle alpha.

Les chefs religieux et les philosophes précédents ont approché l’humanité avec l’idée de libérer l’individu de la peur. Mahomet n’a pas cherché à libérer l’humanité, mais à faire de l’humanité un esclave d’Allah, le dieu de la peur. Il a donc « révélé » l’ultime alpha – Allah. Avec Allah, tous les humains s’accomplissent en étant esclaves d’Allah. Mais comme Mahomet était le seul « prophète » d’Allah, obéir à Allah était obéir à Mahomet. L’Islam est la soumission à Allah/Mahomet.

Dans sa première phase à La Mecque, Mahomet a seulement parlé de l’esclavage religieux envers Allah/Mahomet. Le Coran promet le recours à la violence en enfer après la mort. 67% du texte du Coran de la Mecque est consacré à la façon dont les kafirs (infidèles) doivent se soumettre à Allah/Mahomet.

Ensuite, à Médine, le message de Mahomet est devenu politique et d’une violence sans bornes envers les infidèles. Mahomet a forcé tous les Juifs de Médine à se soumettre à lui par le vol, le meurtre, la guerre, les assassinats, les viols, la torture, les exécutions, l’exil et l’esclavage.
Après avoir soumis l’ensemble des kafirs à Médine, Mahomet a attaqué les Juifs de Khaybar. À ce moment, il s’est rendu compte qu’il pourrait faire plus d’argent avec un kafir vivant que mort. Les kafirs peuvent être asservis, mais l’option de l’esclavage a un désavantage. Les esclaves doivent être gérés et être à portée de main. Mahomet a donc créé le statut de dhimmi. Le dhimmi accepte de vivre dans un monde qui est dominé par l’islam dans tous les domaines publics. Un dhimmi n’est libre de l’islam que dans sa propre maison. Tout dans l’espace public est islamique ; le droit, les coutumes, l’art, l’éducation, les médias, le gouvernement et la parole. En outre, le dhimmi doit payer une taxe à l’islam appelée l’impôt jizya. À Khaybar, la jizya était de 50%.

La technique psychologique clé est l’humiliation du dhimmi par tous les moyens possibles. En effet, le dhimmi est à mi-chemin entre la liberté et l’esclavage, il est un semi-esclave.

La structure du pouvoir de Mahomet était complétée. Sa première division de l’humanité était entre croyants/kafirs. Puis il a raffiné les kafirs en dhimmis et esclaves. L’humanité est devenue divisée en musulmans, kafirs-esclaves, kafirs-dhimmis, et kafirs.
Alors que la conquête islamique s’étendait sur les kafirs, la dhimmitude était l’outil de soumission parfait. Après que l’islam a conquis un pays, par exemple l’Égypte, les musulmans étaient les chefs de meute dans la politique, mais les chrétiens pouvaient garder leur religion. Toutefois, ils devaient vivre sans protection juridique ni droits civiques. Tout l’espace public était islamique. Les dhimmis pouvaient être insultés et maltraités et n’avaient aucun recours. Ils devaient payer l’impôt jizya. Les dhimmis étaient les bovins sur le ranch islamique, mais ils pouvaient fréquenter leur église ou synagogue.

FP : Qu’est-il arrivé aux dhimmis dans ces conditions ?

Warner : les insultes, les humiliations et les taxes les ont brisés. Au fil du temps, les dhimmis se sont convertis à l’islam. C’était plus facile d’éviter toute cette douleur et de devenir musulman.
Au 20e siècle, l’islam est devenu tellement faible que le plein statut de dhimmi a été abandonné. Mais si vous rencontrez des chrétiens du Moyen-Orient aujourd’hui, vous constaterez que les siècles de dhimmitude ont produit, dans de nombreux cas, une personnalité semblable à celle d’une femme battue. Il est très triste de voir à quel point une personnalité peut devenir soumise.

Il y a un autre type de dhimmis – des kafirs qui deviennent apologistes de l’islam, le craignent et le considèrent avec déférence. Nous avons donc deux types de dhimmis – les dhimmis subjugués qui sont sous le pouvoir politique de l’islam et les dhimmis apologistes qui cherchent les faveurs islamiques.

FP : Je vois, deux types de dhimmis.

Warner : Exactement, le mot dhimmi a deux significations différentes – un dhimmi soumis est persécuté et l’apologiste dhimmi aide le persécuteur. Le contexte détermine de quel type de dhimmi nous parlons. Le premier type de dhimmi doit être pris en pitié et aidé, l’autre type de dhimmi doit être éduqué. Mais le dhimmi apologiste est la clé pour vaincre l’islam.

Notre civilisation est attaquée par l’islam politique. L’islam a l’intention de faire de ce pays ce qu’il a fait dans tous les pays qu’il a envahis – anéantir notre civilisation. Cet anéantissement est le but de l’islam politique pour une simple raison. L’annihilation est le processus de l’islamisation. Nous devons comprendre que l’islam est une civilisation totalement distincte de la nôtre. La civilisation de l’islam est l’antithèse de tout dans notre civilisation. A titre d’exemple, la Règle d’or est au cœur de notre système éthique, qui est un système unitaire. Nous avons un seul ensemble de règles éthiques pour tous les groupes possibles. L’éthique islamique est dualiste. L’islam a un ensemble de règles pour les musulmans et un autre pour les kafirs.

La logique kafir est fondée sur la loi aristotélicienne de non-contradiction. Si deux choses se contredisent, alors au moins une d’entre elles doit être fausse. La logique islamique est dualiste. Le Coran établit la logique de l’islam. Le Coran de la Mecque est en contradiction avec le Coran de Médine, mais puisque les deux Corans sont parfaits, les deux parties de la contradiction sont vraies. La logique dualiste permet à deux « faits » contradictoires d’être vrais en même temps. La logique islamique est construite sur la contradiction.

Allah est le dieu de la dualité et de la soumission. La civilisation islamique est basée sur les principes de la dualité et de la soumission. Notre civilisation est fondée sur les principes de l’unité éthique et de la logique unitaire. »

Traduction de The Two Kinds of Dhimmis, interview de Bill Warner par Jamie Glazov, FrontPageMagazine.com, le 23 avril 2008. Bill Warner est le directeur du Center for the Study of Political Islam (CSPI) .

23 janvier 2009 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

Un État ne peut pas être fondé sur une religion privilégiée

Extrait du web (inconnu)

« La paix est possible au Moyen-Orient. Il faut créer un seul État garantissant tous les droits à tous : juifs, musulmans, chrétiens ou athées. Un État ne peut pas être fondé sur une religion privilégiée, excluant ou rabaissant les autres..  »

Avez-vous lu les pancartes des manifestants arabo-musulmans, il y a quelques jours de cela, à LONDRES :

1°) Islam will dominate the world ; « l’Islam dominera le monde  »
2°) Freedom, go to hell –   » liberté, va  au diable, (ou en enfer) » ;
3°) EUROPE, take some lessons from 9/11  » Europe, prend quelques leçons du 11 septembre  »
4°) EUROPE, you will pay your 9/11 – Is on it’s way !  » Europe, tu paieras ton 11 septembre ! c’est sur le chemin! » ;
5°) « Be prepared for the real holocaust ! » Qui pourrait être traduit par  » Préparez vous pour le réel holocauste »!
6°)  » Massacre those who insult Islam  »  » Massacrez ceux qui insultent l’Islam » ;
7°) Exterminate those who slander islam  » Exterminer ceux qui calomnient l’Islam »

Il y avait quelques autres pancartes du même style, mais j’ai noté ici celles qui me paraissaient les plus significatives quant à leur expression de haine !

Vous me direz peut-être qu’il ne s’agit là que d’une troupe de jeunes excités ! Non, en dehors de ces derniers, il y en avait d’autres bien plus âgés, arborant le keffieh palestinien  ; il y avait même une femme, tout de noir vêtue, dans sa robe en forme de sac à patates,  avec une pancarte au dessus de sa tête !

Et bien pour le  » troupeau d’excités  » je dirai ceci : dans les années trente, on avait aussi nos troupeaux d’excités, en Allemagne, En Italaie, en Espagne … On a vu ce que cela a donné, cette minorité de vermines (5 % de la population, en Allemagne) ! Des dizaines de millions de morts, tant civils que militaires, dans toute l’Europe, la Shoah, et j’en passe ! Le monde continue, et continuera à payer, encore et encore, ce qui s’est passé pendant la deuxième guerre mondiale, à cause de  » jeunes excités « , mais aussi et surtout à cause des hommes politiques de l’époque, les  » Chamberlain « , les  » munichois « , et  j’en passe ! Chamberlain, à son retour de Munich, à sa descente d’avion :  » Je vous ai amené la Paix « , et Churchill de répondre :  » Vous avez  voulu l’humiliation, vous aurez l’humiliation et la guerre !  » ( C’est exactement ce qui s’est passé, et qui risque encore de se passer, si l’on y prend pas garde !)

Il n’y a pas de guerre de civilisations : Mais franchement, vous ne pensez pas que le troisième totalitarisme est là, chez nous, avec sa  » cinquième colonne  » des jeunes musulmans, mais d’autres aussi, non musulmans convertis à l’Islam pour les envoyer  » au casse-pipe », et en-tête ! Ce troisième totalitarisme, c’est celui du troisième millinaire : il ne sera ni noir, ni rouge, mais vert, celui de la couleur de l’Islam  » re-conquérant », qui profite si je puis dire des bienfaits des supermarchés, des voitures, et en règle générale de la technologie et de la science de l’Occident, mais qui n’hésite pas une seconde,  pour lui cracher son venin à la gueule !

Plus loin, à propos de la guerre d’Israël contre les pays arabo-musulmans, permettez-moi de vous dire ceci : Pour les arabo-musulmans, il s’agit d’une guerre idéologique, le Coran dans l’une de ses sourates dit : « Est terre (ou contrée) toute terre depuis l’Afrique du Nord jusqu’au Moyen-Orient »   Une autre sourate poursuit :  » Toute terre conquise par le Croissant reste terre islamique jusqu’à la fin des temps ! » C’est exactement ce qui est écrit dans le Livre saint des Musulmans, et c’est ce qu’apprennent les jeunes élèves dans toutes les médrassas du monde islamique !

Du côté israélien, c’est à peu près la même chose , les religieux vous disant que  » Dieu a donné cette terre (la tere de Canaan) aux hébreux, jusqu’à la fin des temps. C’est bien écrit dans l’Ancien Testament !  Bien longtemps avant que l’Islam ne  » fasse jour » sur cette terre !Mais en dehors de cette approche idéologique, il y en a d’autres, car tous les juifs d’Israël ne sont pas religieux ( la plupart) et ont une approche que l’on pourrait qualifier de politique, ou s’en approchant ! Quoiqu’il en soit, Israël a le dos au mur, et doit défendre son petit territoire de 20700 kms, désert du Neguev compris, contre ces arabo-musulmans, qui eux possèdent des millions de kilomètres carrés, de par le monde ! Alors, ce n’est pas cette petite aiguille qui les gêne, car non significative, au plan de la mathématique, mais je dirais que c’est une aiguille dans le dos arabe du Moyen-Orient, et c’est cela que les Arabes, dans leur grande majorité, ne supportent pas ! Allez interroger des intellectuels égyptiens à ce propos, et vous verrez bien ce qu’ils vous diront !

Enfin, et pour terminer, si le monde en général, et les hommes politiques de l’Occident  en particulier, avaient un peu plus de sagesse, ils devraient oeuvrer auprès des chefs politiques arabes pour leur faire comprendre que ce qui est écrit dans le Coran est d’un autre temps, que ce Livre dit « Saint » aurait été écrit vers les 650 de l’ère chrétienne, c’est-à-dire, près de trente ans après la mort de Mahomet ! Qu’il a été écrit à l’époque de l’Islam conquérant ! Que nous vivons au troisième millénaire, et qu’il serait temps de laisser vivre en paix ce petit Israël (minuscule, un grain de sable sur la carte du monde) car si Israël qui a tant souffert en diaspora, n’a pas la paix chez lui, j’en conclus que personne ne l’aura sur cette terre ! Et attention, il semblerait que ce ne soit pas un pur hasard si Israël est né à l’époque de l’atome et de l’électronique ! … c’est un abcés de fixation de l’inconscient de la race humaine

Que l’on médite ces propos écrits sans haine, mais avec beaucoup d’Amour pour l’Homme  et pour la totalité de la planete qui l’héberge!
Que la Paix règne sur la Terre

15 janvier 2009 Posted by | Religion | , | Laisser un commentaire

Virus : modes opératoires

1 MODE DE TRANSMISSION DU VIRUS

Un virus pénètre un corps étranger à son insu en utilisant différentes voies de transmission.
L’islam s’infiltre dans une société occidentale en utilisant entre autres, ses failles démocratiques.

Méthodes utilisés
Immigration clandestine
Mariages légaux ou illégaux avec des filles occidentales
Pressions exercées par des groupes terroristes et états arabes pétroliers sur les gouvernements pour faciliter l’insertion et l’immigration musulmane

2 PHASE de DUPLICATION DU VIRUS

Une fois qu’un virus pénétré dans un corps étranger, il cherche à se dupliquer en grand nombre pour augmenter son efficacité.
Une fois que l’islam a pénétré sur un territoire qui lui est étranger, il commence à le coloniser et le conquérir avec ses lois islamiques.

Méthodes utilisées
Construction massive de mosquées
Polygamie et taux de natalité d’enfants musulmans très forte.
Endoctrinement de nouveaux adeptes issus bien souvent de milieux sensibles (banlieues, prisons, pauvreté…)

3 PHASE LATENTE DU VIRUS

Tout virus informatique ou virus humain, rentre souvent en phase latente avant son action destructrice.
A l’instar d’un virus, une fois après avoir envahi une société ou pays étranger, l’islam fait peu parler de lui. Les musulmans ne s’intègrent pas socialement.

4 PHASE DE DEPENDANCE DE L’HOTE COLONISE

Un virus, une fois introduit dans un corps étranger, commence à utiliser les ressources de l’hôte ainsi envahi pour se nourrir.
Pour se déployer et se ressourcer, l’islam utilise à outrance les lois démocratiques et les services sociaux du pays qu’il colonise (CAF, RMI, SECU, etc…. )

5 PHASE DE RESISTANCE DU VIRUS

Un virus humain ou informatique est muni d’un programme complexe pour éliminer des agents qu’il identifie comme agents étrangers tels que des anticorps par exemples.
Un virus peut résister à de nombreux traitements.
Dans les PAYS OCCIDENTAUX, l’islam manifeste de nombreux signes de résistance et utilise pour se défendre les lois et failles democratiques des sociétés occidentales. L’islam se pose souvent en VICTIME pour bénéficier d’indulgence et de tolérance de la part des occidentaux et des médias.
Bien souvent des associations militant pour les droits de l’homme les protège.

Dans les PAYS ISLAMIQUES tels que l’Iran, Pakistan, Afghanistan etc… L’islam rayonne dans toute sa splendeur et tout son amour, les islamistes n’hésitent pas à supprimer des personnes lui faisant obstacle. Dans ces pays, Il est de coutume de condamner à la peine de mort des journalistes ou autres défenseurs de la liberté et des droits de l’homme, souvent pour des motifs injustifiés ailleurs (mort par lapidation de pauvres gens, enterrement vivant, amputations de membres, œil, jambe, bras…).
Dans ces pays, tres peu voire AUCUNE association défendant les droits de l’homme n’intervient…

Méthodes utilisées

Contrôle du mental des adeptes sous l’effet de la terreur
Exhibition sur la place publique d’actes barbares, lapidation, pendaison etc…

Des groupes terroristes menacent de préparer des attentats dans les pays occidentaux
Les islamistes se positionnent comme victime, souvent de racisme, pour bénéficier de la protection médiatique et soutien du peuple.
Utilisation, souvent de manière abusive, des recours civiques et lois démocratiques par les musulmans

6 PHASE PANDEMIQUE DU VIRUS

Une fois bien installé dans un hôte, le virus cherche à se propager dans des hôtes étrangers.
En informatique, on peut citer l’exemple du virus exploitant un carnet d’adresse email pour se propager.
Une fois après avoir envahi une société entière, l’islam cherche de nouveau à islamiser et coloniser de nouveaux pays.

Méthodes utilisées
Terrorisme, attentats à la bombe pour désorganiser l’ordre du pays.
Pression sur les pays occidentaux avec le lobbyisme du pétrole.
Menaces sur les pays occidentaux s’ils ne se plient pas aux volontés de l’islam – port du voile, constructions de mosquées…

7 PHASE DESTRUCTRICE DU VIRUS

Une fois toutes ses étapes franchies, le virus active son effet destructeur pour lequel il a été programmé.
Après avoir éliminé les anticorps de l’occident et de l’Asie, l’islam active ses adeptes les plus radicaux à se faire sauter à la bombe et par la même occasion à supprimer des nons-musulmans ou les quelques musulmans-modérés refusant le message de haine.

Méthodes utilisées
Attentats à la bombe au Pakistan, en inde, en chine, en Iran, en Iraq, en Thaïlande, ………… Enfin presque partout !
soit envers de pauvres innocents soit envers des ambassades…
jusqu’à la résolution finale et l’asservissement général du califat de BigBrother

14 janvier 2009 Posted by | Religion | , , | Laisser un commentaire

Déclaration islamique d’Alija Izetbégovic

Déclaration islamique d’Alija Izetbégovic publiée à Sarajevo, en 1990. Aujourd’hui le texte prend toute sa signification alors qu’à l’époque de sa publication, sauf à Belgrade, la Déclaration passait pour l’œuvre d’un respectable philosophe isolé. En voici quelques extraits :

….  » Un monde de 700 millions d’hommes, qui possède d’énormes ressources naturelles, occupe une toute première place géographiquement, est, de surcroît, l’héritier d’une colossale tradition culturelle et politique et qui est le porteur de la pensée vivante islamique, ne peut rester dans une position de mercenaire « .

 » Nous voulons la réalisation de l’Islam dans tous les domaines de la vie privée des particuliers, dans la famille et dans la société, par la renaissance de la pensée religieuse islamique et la création d’une communauté Islamique unique, du Maroc à l’Indonésie « .

 » Le Musulman ne peut que mourir au nom d’Allah et pour la gloire de l’Islam, ou bien déserter le champ de bataille « .
 » La plus brève définition de l’ordre islamique le définit comme l’unité de la foi et de la loi..  » et plus loin…

 » Le Musulman, en général, n’existe pas en tant qu’individu « .

 » S’il veut vivre et demeurer Musulman il doit créer un milieu, une communauté, un ordre. Il doit transformer le monde, ou alors c’est lui-même qui sera transformé « . Izetbegovic prêchait la révolte et la guerre.  » Nous sommes asservis : à un moment, en 1919, il n’existait aucun pays musulman indépendant, une situation sans exemple dans le passé « …
Or, poursuivait-il  » l’Islam exclut clairement le droit et la possibilité de la mise en œuvre d’une idéologie étrangère sur son territoire. Il n’y a donc pas de principe de gouvernement laïque et l’Etat doit être l’expression et le soutien des concepts moraux de la religion… d’où l’impossibilité du lien entre l’Islam et d’autres systèmes non islamiques « .

 » Nous devons être, alors, tout d’abord, des prédicateurs et ensuite des soldats. Nos moyens sont l’exemple, le livre, la parole.
A quel moment la force accompagnera-t-elle ces moyens ? Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort à tel point qu’il puisse, non seulement détruire le pouvoir existant, mais aussi construire le nouveau pouvoir islamique « .

C’est ce personnage qui fut soutenu par Washington, Berlin, Londres et Paris pour démanteler la Yougoslavie, créer une grande Albanie musulmane et, avec la Bosnie-Herzegovine, un second Etat musulman dans les Balkans. Les futurs fidèles d’Oussama ben Laden viendront s’y entraîner au combat contre la Chrétienté en guerroyant contre les Serbes.

11 janvier 2009 Posted by | Politis, Religion | , | Laisser un commentaire