Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Déclaration de l’archevêque de Smyrne

TEXTE de Mgr BERNARDINI publié dans l’Osservatore Romano en langue française du 26 octobre 1999


« Je vis depuis 42 ans en Turquie, un pays qui est musulman à 99 %, et je suis archevêque de Smyrne, en Asie Mineure, depuis 16 ans.
Le sujet de mon intervention est par conséquent évident : le problème de l’Islam en Europe, actuellement et dans le proche avenir.

Afin d’être bref et clair, je ferai tout d’abord référence à trois cas qui, compte tenu de leur provenance, ont selon moi, réellement eu lieu.

1° Au cours d’une rencontre officielle sur le dialogue islamique et chrétien, un personnage musulman influent s’adressant aux participants chrétiens, affirma avec calme et sûreté : « Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons ; grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons. »

Il faut y croire, car la « domination » a déjà commencé avec les pétrodollars, utilisés non pas pour créer du travail dans les pays pauvres d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient, mais pour construire des mosquées et des centres culturels dans les pays chrétiens de l’émigration islamique, y compris Rome, centre de la chrétienté. Comment ne pas voir, dans tout cela, un programme d’expansion et de reconquête bien précis ?

2° A l’occasion d’une rencontre entre islamiques et chrétiens, organisés comme d’habitude par les chrétiens, un participant chrétien demanda publiquement aux musulmans présents pour quelle raison ils n’organiseraient pas eux aussi, au moins une fois par mois, des rencontres de ce genre. L’immanquable musulman influent présent répondit textuellement : « Pourquoi devrions-nous le faire ? Vous n’avez rien à nous apprendre, et nous n’avons rien à apprendre. »

Un dialogue entre sourds ? C’est un fait que des termes tels que « dialogue », « justice », « réciprocité », ou des concepts tels que « droits de l’homme », « démocratie », ont pour les musulmans une signification complètement différente par rapport à la nôtre.

Mais, je crois que ceci est désormais reconnu et admis de tous.

3° Dans un monastère catholique de Jérusalem, il y avait, et peut-être y est-il encore, un domestique arabe musulman. Une personne gentille et honnête, qui était très appréciée par les religieux, mais le contraire n’était pas vrai. Un jour, avec un air triste, il leur dit : « Nos chefs se sont réunis et ils ont décidé que tous les infidèles doivent être assassinés, mais vous, n’ayez pas peur, car c’est moi qui vous tuerai sans vous faire souffrir. »

Nous savons tous qu’il faut faire une distinction entre la minorité fanatique et violente et la majorité tranquille et honnête, mais celle-ci, comme suite à un ordre au nom d’Allah ou du Coran, marchera toujours unie et sans hésitation.

D’ailleurs, l’histoire nous apprend que les minorités décidées parviennent toujours à s’imposer aux majorités silencieuses et renonciatrices.

Il serait ingénu de sous-estimer ou, pire encore, de sourire de ces trois exemples que j’ai indiqués ; il me semble qu’il faudrait réfléchir sérieusement sur leur dramatique enseignement. »

Publicités

12 mars 2011 - Posted by | Non classé | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :