Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Croissance, croissance… psalmodiaient les aveugles

Croissance, ils n’ont que ce mot à la bouche.
Seule la croissance peut nous sauver, restaurer la démocratie, réduire la fracture sociale,…que sait-je encore
La croissance m’évoque le travail de Pénélope, épouse d’Ulysse partir guerroyer en terres incertaines, qui pour faire patienter ses prétendants, chercheurs d epouvoir, défaisait la nuit son travail de tapisserie du jour, si bien qu’il n’avançait pas.
On pollue la terre, l’activité de dépollution est croissance…
On met nos concitoyens au chômage, embaucher un fonctionnaire à l’ANPE est croissance…
On construit d’un coté, on démolit de l’autre, tout est croissance…

Tout est bon pour ceux qui confondent le thermomètre avec la maladie

Et si l’on évaluait une activité à l’aune de son utilité morale, éthique, sociale, culturelle, spirituelle…?
Nous en sommes loin et toutes nos évaluations sont illusoires, nous vivons globalement sans âme, moins bien que nombre de nos ancêtres qui n’avaient pas les merveilles technologiques de notre temps.
Croissance, … Gouffres à illusion et perte de soi…

24 octobre 2009 Posted by | Valeurs | | Laisser un commentaire

Un des critéres d’une secte : Infaillibilité de la loi religieuse ou dogme

L’islam sunnite — qui représente près de 90 % du monde islamique — est « simple et monolithique » du fait de la nature totalitaire de la loi islamique (charia) qui classe tous les actes humains possibles en catégories : interdits, déconseillés, légitimes, recommandés, ou obligatoires.
En fait, de toutes les grandes religions du monde, aucune probablement n’est aussi strictement en noir et blanc, aussi tranchée que l’islam, qui indique méticuleusement aux musulmans la bonne « voie » à suivre dans la vie (au passage, « voie » est la traduction littérale du mot « charia »).

La plupart ds religions sont des guides pour tribus, et la désignation du pur ( à intégrer) et de l’impur (à exclure) sont explicites, de nature intrinséquement racistes. Les rites et obligations cultuelles ne sont que des signes distinctifs permettant de reconnaître les « similaires » et d’exclure ainsi la part d’universel inhérente à toute vie, toute âme humaine…

Ne pas nommer précisément les choses et concepts, les « embrumer » sous un fatras sémantique imprécis n’est pas seulement une sottise mais exactement ce que les islamistes souhaitent le plus ardemment : protéger les doctrines les plus inquiétantes de l’islam, comme le djihad, contre tout examen par les infidèles.

Nous rappelerons ici les définitions admises, avec leurs sources de certains de ces concepts :

« le djihad, c’est lorsque les musulmans font la guerre aux infidèles, après qu’ils les ont appelés à embrasser l’islam ou au moins à payer le tribut [jizya] et à vivre en soumis, et qu’ils ont refusé »   Al-Tarbiya al-Jihadiya fi Daw’ al-Kitab wa al-Sunna (« L’éducation djihadiste à la lumière du Coran et de la Sunna »), écrit par un certain Sheikh Abd al-Aziz bin Nasir al-Jalil

Pour des définitions précises et exemples, voir ce lien trés complet et pertinent de définitions des concepts de l’islam
http://kwelos.tripod.com/subjects.htm

24 mai 2009 Posted by | Gaia | , , | Laisser un commentaire

Faire croire, Faire penser, est un art…

extrait de : Comment nous piegent les terroristes de Charles-Emmanuel Guerin

La subversion est un outil utilisé depuis des centaines d’années par les islamistes. La technique de « faire croire, faire penser » est un art. Mahomet permet dans le Coran de tromper l’ennemi.

Le chemin le plus direct, n’est pas le plus facile.
Pour faire accepter dans la population française le radicalisme islamique, les fondamentalistes savent qu’ils ne peuvent l’annoncer sans préparation. Il leur faut un plan étape par étape. Les pressions économiques entre autres ont permis aux islamistes de s’introduire progressivement au cœur de notre culture.
Un curé dans une aumônerie de lycée public était chose normale il y  2, 3 ou 30 ans, aujourd’hui, c’est interdit. Il était naturel pour une femme de se promener cheveux au vent.  Depuis combien de temps voit-on les femmes voilées ? C’est très récent et très « nouveau » comme demande « légitime » de la part des musulmans de France. Les sapins de Noël sont maintenant interdits dans les lieux administratifs
publics…tout cela correspond à une préparation psychologique qui permettra d’introduire plus de demandes, qui feront progresser l’islam en France vers plus de radicalisme.
La conquête par l’islam radical permet de faire des concessions avec les infidèles. Les fondamentalistes, par le biais de porte-paroles connus et populaires peuvent alors transmettre des messages. Il s’agit dès le départ de transmettre des messages simples dans des endroits où ils seront accueillis facilement.
Dieudonné, Tariq Ramadan, José Bové, Alain Krivine, la LCR, les Verts sont autant de porte-paroles crédibles pour transmettre des messages à la population. S’ils n’ont pas les mêmes objectifs idéologiques, ils ont pourtant un discours bénéfique à l’islam radical. La récupération par les verts, par le PCF, la LCR, par Dieudonné, José Bové et Tariq Ramadan de la terminologie de l’AFP n’est certainement pas sans conséquences.

la force brute doit bien souvent s’allier à une attitude qui permet de s’imposer également de manière plus subtile. Il s’agit en fait d’établir une emprise sur une population, sur des dirigeants, ou encore sur l’opinion publique internationale, en faisant en sorte de modifier ses perceptions de la réalité. Pour agir, les manipulateurs devront faire preuve de psychologie. Il leur faut comprendre le fonctionnement et les outils qui permettent l’appréhension des informations, afin de pouvoir les utiliser à leur profit, car l’action psychologique sert toujours des objectifs bien définis et préalablement planifiés.
La compassion provoquée chez les Français fonctionne admirablement. La victimisation des musulmans « insultés et méprisés » dans leur foi, a permis d’ébranler notre culture. Les  Français ont confondu. Les islamistes ont perçu la réaction des pouvoirs publics face à lastratégie de changement des valeurs culturelles françaises et le peu de réactions françaises leur a permis de constater que les Français n‘étaient pas attachés à leur culture et à leur tradition et que le terrain était favorable pour un bouleversement des valeurs et pour introduire d‘autres perceptions.

La compassion et la victimisation sont les manipulations les plus utilisées par les islamistes. La dose de provocation visant la compassion redoubla. Il fallait pour les islamistes faire admettre l’inadmissible. La France est une république laïque dans laquelle chaque individu à les mêmes droits quelle que soit sa religion. Il était nécessaire de créer un événement en l’inventant et de « démontrer » que les musulmans n‘avaient pas les mêmes droits et qu‘ils étaient donc des victimes. Il fut alors décidé de victimiser les femmes musulmanes (pour la plupart qui ne l’étaient pas avant d’ailleurs) et l’islam.  Les femmes ne portaient pas de voile, désormais « elles en ont toujours portées » ! Des manifestations sont organisées pour revendiquer le droit de porter le voile. La subversion a encore frappé…

30 avril 2009 Posted by | Non classé | , | Laisser un commentaire

Directives sur la purification

George Orwell 1984

  • Mes amis, chacun de vous n’est qu’une petite cellule du grand corps de l’Etat. Et aujourd’hui, ce grand corps s’est débarrassé de ses parasites. Nous avons triomphé de la dissémination incontrôlée des faits. Les bandits et les destructeurs ont été éliminés. Les herbes empoisonnées de la désinformation ont été enfermés dans la poubelle de l’histoire. Que chacun, que chaque cellule se réjouisse ! Aujourd’hui, nous célébrons le premier anniversaire de la Directive sur la Purification de l’information. Nous avons créé, pour la première fois dans l’histoire, le jardin de l’idéologie pure où chacun pourra s’épanouir à l’abri de la peste des vérités contradictoires et confuses. Notre Unification de la pensée constitue une arme plus puissante que n’importe quelle flotte ou armée sur terre. Nous formons un peuple. Avec une volonté. Une détermination. Une cause. Nos ennemis pourront converser entre eux jusqu’à en mourir. Et nous les enterrerons avec leur propre confusion.
  • Nous sommes différents des persécuteurs du passé.

Nous ne nous contentons pas d’une obéissance négative, ni même de la plus abjecte soumission.
Quand finalement vous vous rendez à nous, ce doit être de votre propre volonté. Nous ne détruisons pas l’hérétique parcequ’il nous résiste. Tant qu’il nous résiste, nous ne le détruisons jamais, nous le convertissons.
Nous captons son âme, nous lui donnons son âme, nous lui donnons une autre forme. Nous lui enlevons et brulons tout mal et toute illusion.
Nous l’amenons à nous, pas seulement en apparence, mais réellement , de coeur et d’âme. Avant de le tuer , nous en faisons un des notres.

Il nous est intolérable qu’une pensée erronée puisse exister quelque pert dans le monde, quelque secrète et impuissante qu’elle puisse être. Nous ne pouvons permettre aucun écart, même à celui qui est sur le point de mourir. Anciennement, l’hérétique qui marchait au bûcher était encore un hérétique. Nous nous rendons le cerveau parfait avant de le faire éclater.

Ce qui vous arrive ici vous marquera pour toujours. Nous allons vous écraser sans retour. Vous ne guérirez jamais de ce qui vous arrivera, dussiez vous vivre un millier d’années. Jamais plus vous ne serez capable de sentiments humains ordinaires. Tout sera mort en vous.
Vous ne serez jamais plus capable d’amour, de joie de vivre, de rire, de curiosité, de courage, d’inégrité.

Vous serez creux.

Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vide puis nous vous emplirons de nous-mêmes.

L’ignorance , c’est la force
La liberté , c’est l’esclavage

4 janvier 2009 Posted by | Non classé | , , , | Laisser un commentaire

Répéter mille fois le même mensonge suffit à le rendre vrai

« Accuser et répéter mille fois le même mensonge suffit à le rendre vrai »    Georges Orwell

Annoner le Coran depuis l’age de 4 ans suffit à formater à jamais l’orientation sous jacente de la plupart; Faire répéter/annoner dés l’age de 4 ans transforme en volonté prétendue « divine » n’importe quelle assertion. Peu sauront remettre en cause leur règles inconscientes.
La haine sera encapsulé dans leur psychologie, et prête à ressortir à la moindre éruption sociale ou individuelle.

La république doit interdire le Coran pour ses appels à la violence, il y a 200 appels au meurtre des non-musulmans dans le Coran. Le plus manifeste est le verset 17 de la sourate 8 : « Tuez-les tous ( les non musulmans ), ce n’est pas vous qui les tuez c’est Allah qui les tue ! « .
Dans la bible, il n’est jamais ordonné de tuer un humain et si les récits bibliques font état de guerres et de carnage, c’est par référence historique et jamais par injonction de faire. Quant aux « mauvaises » traductions du Coran et « l’impossibilité » pour les Occidentaux de le comprendre (traditionnel argument spécieux), j’attends toujours un débat des musulmans sur leur texte. Je connais plusieurs du Coran visés par des autorités musulmanes, j’ai toujours lu la même chose. C’est comme si on voulait nous faire croire que Hitler était un homme de paix parce que « mein Kampf  » ne peut se comprendre qu’en langue allemande !
Commençons donc par interdire le Coran en appliquant la loi française comme nous avons interdit cet autre livre de haine qu’est « mein kampf ».

Le génocide des Juifs, tziganes, … était planifié et prévu dans « mein kampf », personne n’a daigné y croire…
Le génocide des « mécréants » est planifié dans le coran, et les esprits munichois de nos gouvernants laissent faire…

Demandons l’interdiction de ce livre de haine et l’exclusion de tout contact tout pays incluant dans sa constitution les appels au meurtre de cette idéologie

21 décembre 2008 Posted by | Religion | , , , | 2 commentaires

La guerre des représentations

La guerre des représentations est une guerre non militaire, mentale, représentative, visant à gagner la paix, inhiber l’ennemi, discréditer l’adversaire pour mieux remporter le combat. Elle se livre dans nos têtes et surtout dans nos cœurs, elle se livre aujourd’hui et un apex est proche.

Ses instruments et ses pratiques s’attaquent :

– aux valeurs fondamentales, au cœur du système de légitimité de l’Ennemi, de l’Adversaire ou du concurrent économique majeur, donc au moral des troupes adverses.

– au noyau dur immunitaire de l’autre, dans le but de lui faire « perdre le nord » et brouiller, voire renverser ses repères. Comment ? En détruisant les capacités de défense de l’Adversaire, en retournant contre lui ses Valeurs et sa Mémoire, en imposant des « cartes mentales » (langage, cartes, images) diabolisantes, culpabilisatrices, délégitimantes. Bref, en inoculant un virus neuro-linguistique, psychologique, idéologique ou affectif.

Les Images/photos sont vendues chaque jour dans les bourses d’images par les agences en fonction de « thèmes dominants ». L’acheteur lui donne la signification qui correspond le plus à la « demande » et à l’impératif « sensationnel » en vogue. Le photographe initial est « innocent » et déresponsabilisé (il ne signe pas les photos vendues). Mais le territoire livré par lui (photo « réelle originelle), ne sera commercialisé et adopté que s’il correspond à la carte mentale et au stéréotype persistant. A l’épidémie sémantique ayant « virussé » Matrix et les producteurs de Bien-Pensance puis surtout leurs relais inconscients et souvent involontaires, comme les victimes de la Pub : les journalistes, nous, vous, moi, etc.

D’après Bruno Lussato, la Désinformation est l’altération volontaire du processus de communication entre l’information originale et sa réception déformée, par la représentation, la projection qui en est faite dans notre psychisme. D’après Vladimir Volkoff, la Désinformation est plus cadrée : elle est une « Manipulation de l’Opinion Publique (sinon Intox) ; Par des Moyens détournés (sinon propagande), à des Fins Politiques externes ou internes (sinon pub).

L’information originale (évènement, objet, création mentale, œuvre d’art ou technique) c’est le territoire. La désinformation fausse le processus de communication – représentation. Elle rend la carte (représentation) distincte du territoire (réel). Lussato rejoint en partie Volkoff lorsqu’il explique que « La distorsion du message obéit à une logique, un but défini. Il n’y a donc pas de désinformation lors de pertes accidentelles ». Puis dans le constat selon lequel « Nous sommes les premiers désinformateurs-désinformés ». Le processus plus ou moins conscient d’altération des messages a été étudié par Festinger. (Théorie de la Dissonance cognitive). Ici, « la distorsion a pour but de réduire la dissonance entre des faits, des informations et un modèle implanté dans l’inconscient, qui peut être individuel, lié à des désirs et peurs, mais il obéit souvent à des schémas collectifs, des croyances, des « nœuds sémantiques » qui déforment notre perception, comme un aimant, un spectre magnétique. »

En conclusion, on peut dire et répéter que, de même qu’il n’y pas de culpabilisation sans culpabilisé, de dominants sans dominés, … il n’y a pas de Manipulateurs ou de Manipulation sans Manipulés plus ou moins volontaires ou passifs ou en tout cas ayant pris goût et habitude au confort de la consommation informationnelle. Mais surtout, nos cartes mentales intériorisées et ancrées, nos représentations persistantes, les nœuds sémantiques qui régissent nos systèmes de représentations, sont les Premiers désinformateurs, le rouage essentiel sans lesquels les Manipulateurs ne pourraient pas agir. En fait, leur pouvoir est essentiellement dû à notre inclinaison à PERSISTER dans l’erreur dès lors que notre représentation apparait contredite par un démenti de réalité.

La guerre des représentations

18 décembre 2008 Posted by | Non classé | , , | Laisser un commentaire