Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

L’intolérance islamique … c’est de l’altruisme !

via Le jihad, c’est pour nous sauver de la damnation éternelle en nous convertissant à l’islam, quitte à nous tuer si nous refusons

“Pourquoi, nous les musulmans, ne permettons-nous pas aux Occidentaux de construire des églises, alors qu’ils autorisent la construction de mosquées ? »

A cette question des plus logiques, le très populaire cheikh saoudien Muhammad Salih – al-Munajiid, a clairement répondu lors d’un sermon diffusé sur Internet. Les explications apportées par ce leader religieux musulman démontrent toute la logique de l’intolérance islamique. Logique, que nos relativistes laïques et multiculturalistes utopiques semblent être incapables de comprendre.

Selon cet esprit éclairé à la lumière d’Allah, tout musulman qui ose s’exprimer de la sorte est un ignorant car cet hypocrite (le musulman qui s’interroge) se permet de mettre sur le même pied d’égalité :

  • le Bien et le Mal
  • l’islam et la mécréance (le Kufr, d’où dérive la charmante appellation de kafir, ou kouffar, ou mécréant, incroyant, infidèle…)
  • le monothéisme et le shirk (polythéisme)

« L’hypocrite accorde ainsi à chaque partie une importance égale, souhaite comparer ceci avec cela et demande : ‘Pourquoi, nous les musulmans, ne permettons-nous pas aux Occidentaux de construire des églises, alors qu’ils autorisent la construction de mosquées ?’ »
« Nous devrions donc leur accorder cela, mais en échange de quoi ? Voulez-vous qu’un autre Allah soit adoré ? »
« Pour vous, les temples du feu des Majus (Zoroastriens), les temples juifs, les églises chrétiennes, les monastères bouddhistes et chrétiens, les temples hindous seraient donc équivalents aux maisons d’Allah et aux mosquées ? »

mazda-ahora

Le zoroastrisme, aussi appelé mazdéisme, est une religion monothéiste, dont Ahura Mazdâ est le Dieu, seul responsable de la mise en ordre du chaos initial, le créateur du ciel et de la terre. Elle fut créée et prophétisée par Zarathoustra au cours du Ier millénaire av. J.-C . dans l’actuel Kurdistan iranien (Iran occidental), et devint la religion officielle des Perses sous la dynastie des Sassanides (224-651), jusqu’à la conquête de la Perse par les Arabo-musulmans.
Les zoroastriens respectent le feu comme symbole divin, synonyme de vie et d’énergie, mais ne l’adorent pas. Il existe un dualisme dans le zoroastrisme, entre deux forces auxquelles a donné naissance Ahura Mazda (seigneur sagesse, en avestique), la divinité unique, abstraite et transcendante de la religion : l’esprit sain et l’esprit mauvais ou le Bien et le Mal – le jour, la nuit – la vie, la mort.
Les Zoroastriens, ou Mazdéens, sont appelés dans le Coran « Majus ».
Les Zoroastriens s’attachent à respecter la nature ainsi que tous les êtres vivants. Aucun sacrifice animal n’est permis. Au sein de la communauté, les deux sexes sont égaux – il existe même des prêtres femmes, aujourd’hui en Iran ; le zoroastrisme rejette en outre l’esclavagisme ainsi que toute forme de soumission de l’être humain à ses semblables.

Aujourd’hui, il reste moins de deux cent mille Zoroastriens en Iran et dans le monde. La moitié d’entre eux vit dans le nord de l’Inde, une région où nombre de fidèles de Zoroastre s’installèrent au VIIIe siècle, fuyant les persécutions religieuses, qu’ils subissaient dans leur pays, tombé sous domination musulmane.

L’antique religion est toujours vivante. Elle perdure à travers un ensemble de signes et d’éléments, de rituels et de traditions, qui confirment non seulement sa permanence, mais également sa vivacité, malgré le sort brutal réservé par le régime des Ayatollahs aux minorités religieuses en Iran.
Zoroastriens, Juifs, Chrétiens, Mandéens et Bahaïs étaient pourtant établies en Iran bien avant que l’islam n’y arrive. Les dissidents politiques iraniens ont l’appui de l’Occident, alors que les minorités religieuses persécutées sont oubliées. En comparaison, les minorités musulmanes en Occident connaissent un sort enviable.)

« Ainsi vous comparez ceci à cela. Et vous mettez sur le même pied d’égalité ceci et cela. C’est inconcevable, car pour celui qui met sur le même pied d’égalité l’islam et le Kufr, Allah a dit :
‘Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.’ coran 3:85
‘Et le prophète Mahomet a dit : ‘Par Allah … celui qui, parmi les Juifs et les Chrétiens entend parler de moi, mais n’affirme pas sa croyance dans le message, que j’ai apporté et meurt dans cet état, il fera partie des résidents de l’enfer.’ (Hadith book sahih muslim) »

L’ hadith en question parle du rejet de toutes les autres religions et de l’obligation pour les musulmans de croire que le message altruiste de Mahomet s’adresse à toute l’humanité, sans exception.
Cette diatribe zélée du cheikh est intéressante, car malgré sa nature intolérante d’un point de vue occidental, elle est d’une cohérence tout à fait logique, d’un point de vue islamique ; elle révèle, en outre, un fossé profond entre le « rationalisme » islamique et l’utopie occidentale, en dépit du fait que cette dichotomie puisse paraître des plus paradoxales.
Si, comme Munajiid le souligne, un musulman croit sincèrement que l’islam est la seule vraie religion et que Mahomet est son dernier messager, pourquoi permettrait-il que ce qui est faux, donc corrompu, cancérigène, mensonger, trompeur, puisse exister aux côtés de la seule vraie religion ? Une telle tolérance cautionnerait le musulman hypocrite, qui met sur le même pied d’égalité le Bien et le Mal, comme le déplore le cheikh.

En effet, non seulement l’islam affirme que les autres religions sont fausses, mais sous la loi islamique, les Hindous, les Bouddhistes sont tellement dans l’erreur, qu’ils doivent être combattus jusqu’à ce qu’ils acceptent la « vérité », qui est de se convertir à l’islam, ou être exécutés.
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les Associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (coran 9 :5)

Et pour les soi disant « gens du livre » les Juifs et les Chrétiens, ils peuvent pratiquer leur religion, mais seulement après avoir été soumis et interdits de construire ou de rénover des églises, des synagogues. Tous les symboles de leur foi (Bibles et Croix) et de leur pratique religieuse devront être détruits.
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. » (coran 9 :29)

D’après le paradigme islamique selon lequel Allah est le seul vrai dieu et Mahomet son dernier messager, l’intolérance envers les autres religions est tout à fait logique et dès lors difficile à condamner.
L’aspect “altruiste” de l’intolérance islamique est particulièrement important. Si vous croyez sincèrement qu’il n’existe qu’une seule vraie religion qui vous mène au paradis et vous évite la damnation éternelle, n’est-ce pas généreux, voire charitable, que de vouloir la partager avec le reste de l’humanité, au lieu de continuer à faire croire hypocritement que toutes les religions conduisent à Dieu et à la Vérité ?

Idée partagée par feu Osama ben Laden !
Après avoir qualifié le concept du dialogue interreligieux de stérile, voir d’infructueux, car ce qui est faux demeure faux, même si un milliard d’individus y croient et la vérité est la vérité, même si un seul musulman y adhère, Ossama ben Laden écrivit :

« Jihad, animosité et haine dirigés par le musulman contre l’infidèle sont les fondements de notre religion. Et nous considérons ceci comme justice et gentillesse à leur égard. » (The Al Qaeda Reader*, pages. 42-43).

Ce n’est que justice et gentillesse que de mener le jihad contre les non musulmans afin qu’ils se convertissent à l’islam et soient ainsi sauvés de la damnation éternelle. En d’autres termes, le jihad offensif et son cortège d’horreurs est la mission sacrée confiée à chaque musulman par Allah le Miséricordieux.
Dès lors, comment pouvons-nous, nous les islamo-réfractaires, demeurer si obstinément insensibles à l’islam, cette belle idéologie si altruiste qui s’impose de gré ou de force pour le salut de l’humanité … Mais quel aveuglement de notre part ! Quelle ingratitude !
Selon cette logique, les jihadistes seront toujours les « braves gars », le terrorisme, l’extorsion et le jihad du sexe continueront à être considérés comme des moyens, certes affreux, mais nécessaires, car menés à des fins altruistes, à savoir la prise du pouvoir et la conversion mondiale à l’islam… pour le bien … de l’humanité.

Cette logique islamique est étrangère à l’épistémologie occidentale postmoderne, qui tient pour acquis :

  • Qu’il n’existe aucune « vérité » objective, certainement pas en théologie ;
  • Que le but ultime de la religion est de rendre la vie ici-bas aussi pacifique et agréable que possible ;

Le dialogue interreligieux en Occident n’a pas pour objectif de déterminer la vérité – qui de toute façon n’existe pas – mais de trouver et mettre en évidence les points communs superficiels entre les différentes religions afin qu’elles puissent cohabiter harmonieusement dans le temps présent.

Dès lors, nous aurons toujours :

  • d’un côté, les musulmans, qui croient en leur vérité, celle dispensée par les enseignements islamique et continueront à attaquer le « mensonge », à savoir tout ce qui n’est pas islamique et tout non musulman. Et le jihad et terrorisme islamiques seront toujours exonérés aux yeux des musulmans comme étant fondamentalement « altruistes », peu importe leur nature violente.
  • et de l’autre, les laïques occidentaux et les multiculturalistes, qui ne croient en rien et estiment que toutes les cultures et religions se valent, mais continueront à respecter l’islam et à renforcer le pouvoir des musulmans, convaincus que le terrorisme est une aberration étrangère à l’islam, destinée à disparaître.

Le résultat de tout cela : une union contre nature entre la logique islamique de l’intolérance et l’illogisme « schizophrène » de l’Occident.

Aussi longtemps que l’islam existera, la réconciliation de ses adhérents avec les non musulmans continuera à être un problème insoluble

Aussi longtemps que l’islam existera, la réconciliation de ses adhérents avec les non musulmans continuera à être un problème insoluble. Pour la défense de notre avenir, l’Occident devrait restreindre sa reconnaissance politique aux seules religions qui prêchent la doctrine de la tolérance et de l’amour du prochain.
Aujourd’hui, hélas, l’Occident aveugle, subjugué par l’islam – de manière très intéressée – ne limite pas sa reconnaissance politique à ces seules religions pacifiques, à celles qui prônent « le vivre et laissez vivre » mais il tend non seulement les deux mains, mais aussi sa gorge à l’idéologie qui clame haut et fort : « tuer et se faire tuer pour la cause d’Allah est un devoir pour chaque musulman ».
Alors, nous continuerons à mourir à cause de cette « religion » au nom de la belle « diversité » et du tant aimé « multiculturalisme » ces chances inépuisables pour l’Occident décadent et moisi !

Combien de Bonnie en hijab et de Clyde en babouches salafistes, cette union contre nature va-t-elle encore engendrer, combien de criminels, qui sèmeront la terreur et la mort par altruisme ?

Source : « The logic of islamic intolerance » Raymond Ibrahim / © Rosaly

Publicités

11 décembre 2015 - Posted by | Religion | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :