Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Comment ne pas être un idiot utile ?

Les « idiots utiles » semblent légion de nos jours…
Chacun désigne l’autre en tant que tel : qu’en est-il?
Généralement un idiot utile est une personne dont le raisonnement a été influencé, modifié et manipulé de l’extérieur par des intérêts cachés qui lui font nier le réel.

Mes valeurs sont-elles conditionnées par les émotions, par la raison ou par la conscience ?vote-nobody


Test du train : (émotionnel, rationnel, conscience, agapé)

1° situation :

Un train roule sur 1 voie principale où se trouvent bloquées 5 personnes. Entre le train et les 5 personnes, il y a une 2° voie sur laquelle 1 personne est bloquée.

Vous avez la possibilité de dévier le train sur la 2° voie.
Que faites vous ? (rayez ce que vous ne faites pas)

  • rien, le train va écraser les 5 personnes.
  • actionner la déviation, le train va écraser 1 personne.

2° situation :

Un train roule sur 1 voie où se trouvent bloquées 5 personnes. Vous êtes sur un pont, entre le train et les 5 personnes, avec une personne corpulente,
Si vous jetez la personne corpulente sur la voie, le train va tuer la personne et s’arrêter.

Que faites vous ? (rayez ce que vous ne faites pas)

  • rien, les 5 personnes seront écrasées.
  • jeter la personne corpulente.

1° situation : Pourquoi avez-vous :

– rien fait :
– actionner la déviation :

2° situation : Pourquoi avez-vous :

– rien fait :
– jeter la personne :


Si j’ai actionné la déviation : je suis dirigé par le rationnel.
Si j’ai jeté la personne : je suis dirigé par le rationnel.
Si je n’ai pas jeter la personne parce cela m’est répugnant : je suis dirigé par mes émotions.
Si je ne fais rien, dans les 2 cas, si je m’en « lave les mains » pour ne pas prendre de responsabilité, par fatalisme, je me mets en condition d’objet et non de sujet (négation de l’être pensant et agissant).
Mais, Si dans les 2 cas je n’ai rien fait, parce que, consciemment, je ne prends pas l’initiative de tuer une personne, d’une manière ou d’une autre et quels que soient les motifs.
Alors il est possible que je ne sois pas un « idiot utile », mais un « conscient utile » … à moi et à l’humanité.
Car si je peux tuer une personne je peux tuer l’humanité (question de circonstance).
 Quelque qu’en soit la raison, si je tue une personne, je ne suis plus innocent ; le crime s’inscrit alors dans mon être et il y aura des myriades de raisons (rationnelles ou/et émotionnelles) pour recommencer !
Mes émotions sont conditionnées par mes valeurs.
La raison est le conditionnement de la société.
Mes valeurs sont mon choix de conditionnement, je suis contraint à vivre avec, mais je peux, à tous moments, changer de valeurs.
La question est :
suis-je un « idiot utile » à mes valeurs (être au service de valeurs acquises)
ou mes valeurs sont elles « intelligemment utiles » à mon être (moi et humanité toute entière) ?
Publicités

21 avril 2015 - Posted by | Pépiements, Valeurs |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :