Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

les étapes de la déprogrammation

extrait de : de l’islam à l’affranchissement

« L’image projetée par l’entièreté du Coran se précisait, comme le jet d’une lampe de poche révèle les fins fonds d’un placard. Ce qui émergeait démontrait un ensemble entérinant l’intolérance, la violence, l’arrogance et l’irrationnel. L’Islam s’y dévoilait tout le contraire d’une religion de paix, d’égalité et de tolérance. Je basculai dans ce vertige.

Je venais de parcourir le Coran dans sa version originale arabique, il n’était donc pas question d’une mauvaise interprétation ou d’allégations prises hors contexte. La première réaction est de nier. Il s’agit d’une mécanique d’autodéfense, lorsque la douleur est trop vive pour être envisagée dans toute son amplitude. En confrontant la version originale aux translations anglaises, je réalisai que celles-ci ne sont pas très fidèles, les pauvres transcripteurs ayant tenté, de leurs mieux, d’en atténuer la violence et l’inhumanité. Ils y parvinrent par un choix de mots moins durs ou avec des commentaires cherchant à en temporiser la grossièreté. C’est en Arabe, que le Coran révèle toute sa perfide cruauté.« 

« Cette défense hargneuse n’est pas toujours le fait des musulmans. Elle provient tout autant d’occidentaux, pourtant des kafirs ‘’ infidèles’’, dont le sort est déterminé d’avance par le dogme dont ils se portent les ardents défenseurs, au nom d’une liberté qui leur sera forcément enlevée dès que l’Islam le pourra. C’est écrit.

En Occident, il devient illégal de critiquer cette foi haineuse sous les auspices mêmes de lois anti-haineuses, par un sophisme délirant aux conséquences apocalyptiques. Les occidentaux jouent avec de la dynamite et s’avèreront les premiers surpris lorsque celle-ci leur explosera en plein visage. Ils confondent loups et chiens de garde et introduisent la bête par inconscience.

Cette résistance des kafirs m’étonna au départ. Un peu comme lorsque l’on prévient quelqu’un d’un danger imminent et qu’il vous envoie promener. Devriez-vous alors le laisser s’aventurer dans un champ que vous savez miné ? L’Islam a en enlevé les pancartes d’avertissement. Qui voudra prendre connaissance du Coran réalisera que son pacifisme est temporaire. Les versets pacifiques du Coran sont abrogés par les suivants, autrement plus violents. »

  1. – La négation
  2. – La confusion
  3. – La culpabilité
  4. -La désillusion
  5. -La dépression
  6. -La colère


Publicités

16 janvier 2011 - Posted by | Non classé | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :