Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Diverses options de lutte contre les totalitarismes

Extrait de

No Substitute for Victory”
The Defeat of Islamic Totalitarianism
John David Lewis

L’Arabie Saoudite — notre prétendu allié — fonde des écoles religieuses qui enseignent la haine de l’Occident et forment un interminable flot de djihadistes. Nous payons deux milliards de dollars par an sous forme de contribution à l’Égypte, de sorte qu’ils refrènent leur intention d’attaquer Israël. Le Soudan se livre à un génocide en vertu de sa loi théocratique, tandis que la Somalie, le Nigeria, et d’autres pays ont suivi, leurs clercs tribaux rendent la loi islamique sous les arbres. La Syrie — une maffiacratie dont la seconde génération était au bord de l’effondrement, il y a quelques années — a été ressuscitée et s’est enhardie. Le Hezbollah a repris le sud du Liban. La bande de Gaza est une nouvelle enclave de la terreur sous le culte terroriste du Hamas, démocratiquement élu. Les Frères musulmans sont est en train de gagner les élections en Égypte. D’autres groupes militants anti-occidentaux sont en train de gagner des élections et de subvertir les valeurs occidentales, de l’Espagne à l’Indonésie. Partout dans le monde, en ce compris le Canada, l’Angleterre et les États-Unis, des cellules de musulmans manigancent encore d’avantage d’attaques et ainsi que des plans de prise de contrôle politique, tout en se cachant derrière les protections constitutionnelles qu’ils ont pourtant juré de détruire. Tandis que quiconque ose critiquer l’islam ou de renoncer à celui-ci peut-être à amené à devoir vivre dans la clandestinité, dans la crainte d’un meurtre commandité par décret religieux.

Cinq ans après le 11 septembre, et en contraste frappant avec la situation au Japon cinq ans après Pearl Harbor, un prédicateur islamique, Abu Bakar Ba’asyir, qui enseigne dans une école islamique à Java, et un tueur impliqué dans l’attentat à Bali en 2002, et qui a été libéré de prison en juin 2006, font désormais ouvertement la promotion d’une nouvelle constitution pour l’Indonésie :

« Nous exigeons un État islamique, et non pas une forme d’islamisation de la société. Nous voulons que l’État soit islamique, avec les dirigeants islamiques qui ont le courage et la volonté d’appliquer la loi islamique dans sa totalité. . . .

Nous voulons un État islamique, où la loi islamique n’est pas seulement dans les livres, mais appliquées, et appliquées avec détermination. Il n’y a pas d’espace et pas de place pour la consultation démocratique. La loi islamique est fixe et immuable, alors pourquoi en discuter? Il suffit de l’appliquer!

Pour le moment, nous préparons nos propres amendements à la Constitution de l’Indonésie, le cadre d’un État islamique indonésien islamique où les lois seront appliquées. Les Indonésiens doivent comprendre qu’il n’y a pas d’État islamique sans application des lois islamiques. »

Ceci est le totalitarisme islamique — l’islam promu au rang d’état, réglé par la loi islamique — et ce totalitarisme a le vent en poupe.

Publicités

21 décembre 2008 - Posted by | Politis, Religion | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :