Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Toutes les religions ne sont pas égales

Il existe des gradations au mal qui est fait au nom de Dieu, et ces gradations doivent être honnêtement observées.
Il existe un lien direct entre la doctrine de l’islam et la violence des musulmans : cette violence est inscrite dans ses textes (voir nombre de répétitions de mots tels tuer, massacrer…)

Les libéraux se méfient du fondamentalisme religieux en général, ils s’imaginent toujours que toutes les religions enseignent fondamentalement la même chose et l’enseignent aussi bien. Il s’agit là d’un des nombreux délires issus de la bienpensance politique. Plutôt que de continuer à gaspiller un temps précieux, de l’énergie et de la bonne volonté à nier le rôle que joue présentement l’islam dans la perpétuation de la violence musulmane, nous devons presser les communautés musulmanes d’Orient et d’Occident de réformer l’idéologie de leur religion.

Ce ne sera pas facile, car le Coran et les hadith offrent bien peu de fondements pour un islam des Lumières. La vérité que nous devons finalement affronter est que l’islam contient des notions de djihad et de martyre qui expliquent pleinement le caractère de la violence musulmane. À moins que les musulmans du monde ne trouvent un moyen d’expurger la métaphysique qui est en passe de transformer leur religion en un culte de la mort, nous serons ultimement confrontés au même comportement destructeur dans la plus grande partie du monde.

Quiconque s’imagine que les préoccupations terrestres expliquent le terrorisme musulman doit répondre à des questions du type suivant : Où sont les bouddhistes tibétains kamikazes ? Les Tibétains ont subi une occupation bien plus brutale, et beaucoup plus cynique, que tout ce que la Grande-Bretagne, les États-Unis ou Israël ont jamais imposé au monde musulman. Où sont les foules de Tibétains prêts à perpétrer des atrocités suicidaires contre des Chinois non-combattants ? Ils n’existent pas. Quelle est la différence qui fait la différence ?

La différence réside dans les principes de l’islam. Cela ne veut pas dire que le bouddhisme ou d’autres religions ne puisse pas inspirer une violence suicidaire. Trop d’exemples l’ont démontré : cependant ces faits restaient cantonnés à la marge, et n’étaient nullement pronés ou encouragés par les textes fondateurs.

Si vous doutez que la comparaison soit valable, demandez-vous où sont les chrétiens palestiniens kamikazes. Les chrétiens palestiniens souffrent également l’indignité de l’occupation israélienne. Cela est presque une expérience scientifique : prenez le même peuple, parlant la même langue, mettez-les dans les mêmes circonstances horribles, mais donnez-leur des croyances religieuses différentes – et observez ce qui se passe. Ils se comportent différemment.

Alors que les autres grandes religions du monde ont été des sources fertiles d’intolérance, il est clair que la doctrine de l’islam pose des problèmes uniques pour l’émergence d’une conscience mondiale. Le monde, du point de vue de l’islam, est divisé en la « Maison de l’islam » et la « Maison de la guerre », et cette dernière désignation devrait indiquer comment les musulmans croient que leurs différends avec ceux qui ne partagent pas leur foi seront ultimement résolus. Alors qu’il y a sans aucun doute certains musulmans modérés qui ont décidé d’ignorer le militantisme de leur religion, l’islam est incontestablement une religion de conquête, où les notions de butin, de domination sont omniprésentes.

Le seul avenir que les musulmans fervents peuvent envisager – comme musulmans – est celui dans lequel tous les infidèles ont été convertis à l’islam, politiquement subjugués, ou tués. Les principes de l’islam n’admettent rien d’autre qu’un partage de pouvoir temporaire avec les « ennemis d’Allah ». Les musulmans dévots n’ont aucun doute sur la réalité du paradis ou quant à l’efficacité du martyre comme moyen de l’atteindre. Ils ne doutent pas non plus de la sagesse et de la justesse de tuer les gens pour des griefs théologiques.

Dans l’islam, ce sont les modérés qui doivent couper les cheveux en quatre, parce que l’orientation fondamentale de la doctrine est indéniable : convertir, subjuguer, ou tuer les infidèles, tuer les apostats, et conquérir le monde.

Publicités

17 décembre 2008 - Posted by | Religion | , ,

Un commentaire »

  1. Bonjour
    http://lemondeenquestions.wordpress.com/2009/10/25/dieu-serait-il-islamophobe/
    Bonne lecture

    J'aime

    Commentaire par yanolas | 26 octobre 2009 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :