Les dits de la Huppe

echos des sept vallées

Apologie de la liberté

extrait « du bonheur d’ être réac : apologie de la liberté », Denis Tillinac


le rèveurLe sens de l’honneur : Placer la barre de ses aspirations à une certaine altitude et n’en jamais rabattre.
Le sens de l’intériorité : l’entourer d’arbres pour le protéger des pollutions du temps
Le sens de l’héritage : évaluer avec gratitude ce que l’on doit avec ses ascendants (parentèle, patrie, terreau spirituel, langue, traditions, paysages, grimoires… Se percevoir comme un maillon et non un en-soi muré dans son autosuffisance.
Le sens de l’humour : la meilleure armure contre les dogmatismes
Le sens de la désinvolture : vivre sa vie au débotté, la prendre comme un jeu
Le sens de l’élévation : c’est en convoitant un Graal que l’humain épure son cœur et fertilise son âme
Le sens de l’harmonie : composer des symphonies avec nos goûts et nos couleurs
Le sens de la religiosité : que chaque acte soit une célébration, chaque regard une contemplation, chaque passion une oraison.
Le sens de la distinction : il faut plusieurs générations pour produire un « honnête homme », choisir ce qui  nourrit l’esprit, éliminer ce qui l’engraisse ou l’encrasse; miser sur l’approfondissement plus que sur la vulgarisation
Le sens de la lenteur : c’est sans hâte qu’une pensée vient à maturité, prendre son temps est le seul biais pour ne pas le dilapider
Le sens de l’ambiguïté : prendre les êtres pour ce qu’ils sont, avec le flotté, la fluidité, l’impureté, la fragilité de leurs sentiments.Prendre les idées pour ce qu’elles sont, des feuilles bientôt mortes qu’emporteront des vents aléatoires; ne jamais se prostituer pour un manichéisme, ni se nécroser l’esprit sur une position fixée
Le sens du regret : on n’est pas obligé de croire pour s’apercevoir que le Mal a enténébré notre monde et sali notre existence…
Le sens des hiérarchies : les affects, les pensées, les aspirations n’accèdent à la cohérence d’une architecture intérieure à condition de n’être pas mis sur un pied d’égalité
Le sens du tragique : prendre la vie à la légère, relativiser ses blessures, mais sans nier sa dimension tragique… la noblesse humaine tient dans son acceptation.
Le sens de la féminité : vaut pour les deux sexes; l’exaltation d’une féminité polymorphe a fondu-enchainé les ressorts de notre imaginaire… tout en découle

Publicités

30 août 2014 - Posted by | Pépiements, Référence

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :